Au sujet de l'Europe aux cent drapeaux

BREIZATAO – BREIZH (03/11/2011) Fanch Louarn avait soumis à diffusion le livre de Yann Fouéré « L’Europe aux cent drapeaux ». L’intention première n’était nullement de léser quiconque, mais de permettre aux jeunes lecteurs nationaux de prendre connaissance d’un ouvrage déjà vieux de 43 ans.

Comme nombre d’ouvrages de ce genre, personne pour ainsi dire n’aura l’occasion de le lire hormis quelques rares étudiants ayant accès à une bibliothèque universitaire bien documentée. L’objectif était donc bien de permettre aux jeunes militants désargentés, éloignés des ressources d’archives, d’accéder au livre de Yann Fouéré et d’y puiser des éléments de réflexion.

Cette démarche non lucrative n’a semble t’il pas été comprise par les ayant-droits, lesquels s’en tiennent à une stricte logique juridique et économique. Qu’il en soit donc ainsi : le lien vers le livre en PDF est retiré. BA n’entend pas laisser d’équivoque sur la question et laisser accroire que l’objectif était mal intentionné.

La matière bretonne est vaste et les innombrables publications de ces 80 dernières années offrent de belles opportunités pour les militants en formation. Yann Fouéré en sera donc exclu pour les raisons précitées.

Au demeurant, il est hautement illusoire d’imaginer que les livres sont protégés des reproductions à l’heure d’internet. C’est leur sort inéluctable et c’est vrai pour des dizaines de millions d’ouvrages à l’heure actuelle. C’est vrai pour tous les supports : DVD, CD, livres, logiciels. Contrairement à la logique du siècle dernier, les auteurs contemporains en phase avec leur époque ont compris les bien faits de la diffusion libre de livres en PDF : c’est devenu une stratégie de diffusion en soi, complémentaire de la vente de la version papier.

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.
  • Fañch Louarn

    En effet, nous sommes déçus de la réaction de ceux qui ont envoyé un communiqué pour nous juger. Nous ne voulions point les offenser mais honorer le camarade éternel de Breizh Yann Fouéré. Nous respectons leur choix, toutefois, et ne souhaitons blesser personne.

    Pour répondre au Merour, je dirai qu’en effet le PDF complète le livre. Les gens qui aiment l’oeuvre l’achètent en version papier alors qu’il est très rare que quelqu’un achète un livre sans savoir de quoi il en retourne. Pour ma part, j’ai lu beaucoup de livres en PDF et je les ai achetés par la suite parce que je les aimais bien. Je ne l’aurais jamais fait si je n’avais pu les lire avant.