BREIZH, EUROPA

Share This
Tags

BREIZATAO – PENNADSTUR (23/12/2012) Ce n’est pas un hasard si l’opinion publique bretonne, même dans son état actuel d’inconscience ethno-nationale, se montre très favorable à l’idée européenne. Nous y voyons la manifestation de notre positionnement géopolitique millénaire.

Nous sommes, rappelons-le, un peuple vivant sur une presqu’île. Nous faisons face à un puissant état continental. Notre aspiration naturelle est d’accéder aux flux internationaux atlantiques. Chose qui nous a été interdite avec la mise en œuvre du mercantilisme français, au XVIIème siècle. Notre aspiration européenne, qui a fait basculer le vote sur Maastricht, est profondément ancrée chez nous.

Nous ne disposons pas des attributs de la puissance, même a minima. En cela nous sommes toujours limités dans nos actions et souffrons largement d’une dépersonnalisation par francisation. La francisation vise explicitement à nous déposséder brutalement de notre destin propre mais aussi, plus concrètement,  de nos possibilités de puissance.

Bien que dépossédés de nos outils de puissance, le sentiment breton d’accès à l’autodétermination demeure réel, mais diffus. Il ne prend pas la forme de revendications institutionnelles, pour des raisons que nous n’évoquerons pas ici, mais bien plutôt de discours ou d’initiatives. Le fait est que les Bretons expriment souvent une peur de l’étouffement sans toutefois bien articuler l’origine de cette peur. Le recours breton à l’exil en est une autre expression. La forte diaspora bretonne est la conséquence même de notre nature presqu’insulaire.

Il est évident, pour nous BREIZHOURION, que l’héritage de 1000 ans d’indépendance presqu’insulaire ont façonné une aspiration maritime. Notre peuple est un peuple maritime qui a décliné avec la fermeture de ses échanges internationaux atlantiques. Au lieu de cela, l’État Français a progressivement imposé une “continentalisation” de notre pays, le tournant à toute force vers l’Est.

Il n’est absolument pas étonnant de constater que la vision du monde bretonne est une vision qui recherche en permanence à dépasser le cadre strict franco-français. Tout ce qui s’exprime contre cette aspiration, notamment les médiats, sont des créations françaises allant à rebours de l’inclinaison comme de l’intérêt bretons. L’établissement français mène, chez nous, une action permanente contre nos intérêts.

Pour les Bretons, contrairement à la dynamique française que l’on observe, la dimension européenne est positive. Elle fait figure d’horizon nouveau élargi. La défiance qu’entretiennent les tenants nostalgiques de la puissance impériale française, singulièrement le FN et tous les démagogues en général, de gauche y compris, constituent une menace très réelle contre le désir breton d’émancipation et d’internationalisation à l’échelle du continent. Nous devons nous défier comme de la peste des théories faussement sociales, identitaires ou autres qui depuis la France tentent de subvertir notre vision du monde pour soumettre notre géopolitique. Ce ne sont là, sous des atours révolutionnaires mensongers, qu’une manifestation réactionnaire du chauvinisme français.

Il apparaît comme une évidence que le vieux fond impérialiste français va tenter de se révolter contre son déclin pourtant inexorable. Chez nous, ce front des perdants va tenter de nous maintenir dans le giron français.

Nous nous défions d’autant plus de l’immigrationnisme et de l’assimilationnisme qu’ils sont les expressions de l’impérialisme français sur le retour auquel nous n’avons pris aucune part. Notre destinée est liée à celle des Finlandais, des Allemands ou des Danois, pas à celles, par exemple, d’Africains disposant de papiers français. Là encore, l’Europe est notre horizon. Notre appartenance administrative à la France est quantité négligeable, ou plutôt une nuisance réelle mais transitoire.

Notre vision européiste fait de nous des futuristes. Laissons aux perdants de l’impérialisme français le soin de pleurer la perte des colonies ou la figure tutélaire de Charles De Gaulle. Nous devons faire prévaloir notre liberté et choisir nos alliances politiques au sein de l’Europe comme bon nous semble. Elles n’ont pas changées : notre meilleur allié, notre allié naturel, est l’Allemagne. Hélas, notre amoindrissement politique fait que nous ne pouvons discuter directement avec la puissance allemande. Mais ses intérêts convergent avec les nôtres. Cette réalité, avérée dès le 15ème siècle, rééditée en 1939 sera encore d’actualité.

La France est une création artificielle, dépourvue d’unité ethnique, une création politique assise sur l’universalisme de la révolution de 1793. Son démantèlement est une priorité constante pour les nationalismes européens ethniques. Oui, l’amoindrissement français est pour nous, depuis toujours, le signe avant-coureur de l’émancipation, de la liberté retrouvée. Ceux qui nous accusent de vouloir diminuer la puissance française ont raison : c’est notre objectif permanent depuis quinze siècles. À chaque défaite française, nous applaudissons.

 

About the Author

Displaying 4 Comments
Have Your Say
  1. lelibérateur says:

    Bonjour, sachet que je vous aggresse pas, c’est pour vous donner des informations sur l’origine du mouvement Breizh Attao.
    Les nombreuses régions de France et de l’europe qui demande leurs indépendances sont encouragé par les Etat-Unis et l’union européenne pour que les peuples se divisent
    L’objectif prioritaire de tout les citoyens et citoyenes de france devrait s’unir contre l’union européenne qui nous mène vers un désastre économique.

    c’est fonctionnaires à Bruxelles qui éxigent qu’on réduit les salaires, qu’on acceptent des ptits boulots, augmenter l’âge de la retraite sont gracieument payé(15 000 à 18 000 €, ils faut qu’il travaillent que 15 ans pour toucher une retraite à taux plein).

    http://www.youtube.com/watch?v=ds1z2_yVwkI

    Pour convaincre que c’est pas du flanc je vous donne ce lien de l’UPR crée par François Asselineau qui explique la strétgie américaine et de Bruxelles sur les euros-régions.

    http://www.youtube.com/watch?v=bYZ-hsF3CSs
    http://www.youtube.com/watch?v=2gHw_ukFFDI
    http://www.youtube.com/watch?v=pLGvWaPWX8E
    http://www.youtube.com/watch?v=gVxm4je6NEo

    Merci de respecter mon opinion avec maturité et avec responsabilité.

    • Tyler Durden says:

      Cela fait 15 siècles que les Bretons luttent pour leur liberté, alors la merde du technocrate jacobin Asselineau, on s’en balance.

  2. lelibérateur says:

    Vous ignorez les origines du groupe atao et puis c’est de la trahison ce que vous faite, car vous faite ce que les Etat-unis et l’union européenne veulent détruire les états nations pour qu’il puises mieux occupé les pays souveraint, ce programme s’appel le TSGC.

    http://www.youtube.com/watch?v=bO9Bh1nFTpI

    Envoyer moi une réponse constructive et non grossière sans cohérence s’il vous plaît.

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>