Le Télégramme est un journal de ploucs à la con

BREIZATAO – PENNADSTUR (17/07/2013) « La Bretagne n’a pas la cote chez les ministres ». C’est en Une du Télégramme de Brest qui n’est jamais aussi bon que quand il s’agit de jouer les laquais du pouvoir central, avec cette touche de peigne-cul si spéciale. « Ma bonne dame, pensez, nos bons ministres français nous boudent ! ». Tant mieux Ducon. On va nous dire, « Oui, mais c’est Le Télégramme, c’est fait pour ça ». Certes, c’est fait pour ça. Mais bon, ce n’est pas parce que l’on a mangé mille fois une bouchée de merde que la mille et unième a une saveur de chantilly.

Le Télégramme est vraiment le canard des gros cons de ploucs, rien n’y manque, surtout pas ces petites salopes de journalistes à la petite semaine qui n’ont de journalistes que le nom.

Autre sujet de prédilection pour les connards : la météo. C’est qu’en Armorique, nos bons notables se soucient de la qualité du séjour des métèques de Paris. Qui le leur rendent bien en leur chiant à la gueule copieusement. Ce dont, ici, nous nous réjouissons.

On ne va pas cependant trop ressasser : Le Télégramme est foutu. Comme toute la presse régionale française. Il suffit de se munir d’une étude sociologique du lectorat de la « PQR », le Papier Cul Régional. En dessous de 45 ans, personne ne lit ni ne s’abonne. Comme pour l’immigration, le facteur décisif c’est le temps. Il nous suffit d’attendre pour voir tous ces enculés de journalistes finir à Pôle Emploi. Dix ans, quinze, guère plus. Après : le triomphe d’internet. Fini les pages sur ces trous du cul d’anciens combattants du Maroc ou de Tunisie ou d’on ne sait quelle misère coloniale. Fini le compte rendu de l’association de boules pastis de tel bled paumé. Fini la photo des trois pelés s’étant cotisés pour payer un slip à deux Sénégalais.

Le père Coudurier est mal barré, ce dont il faut se réjouir bruyamment. Il a déjà positionné fifille mais ça ne se passera pas comme prévu. Fini la prébende coloniale accordée par le pouvoir français pour nous bourrer le mou de merde tricolore, républicaine et autres saloperies antiracistes. Elle aussi devra se trouver une autre activité.

Dans le monde qui vient, les trous du cul qui nous gouvernent seront anéantis par le mécanisme infernal qu’ils auront mis en place. Tous ces bourgeois auront des yeux ronds comme des billes, n’entravant rien du torrent de merde qui s’abattra sur leur coin de gueule.

Oui, il suffit d’attendre, pop-corns et bière à la main.

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.
  • felix d

    Quel manque de respect pour le recordman absolu , en France, du « taux de pénétration » de la P.Q.R.!
    Le Télégramme n’est pas en tête des « tirages », certes, à la différence de son concurrent rennais, Ouest France, qui, lui, tire comme personne, mais question « taux de pénétration », le Télégramme est imbattable!
    Pourriez quand même saluer l’exploit!

    • Tyler Durden

      On en reparle dans 15 ans.

    • Breizhour Ultra

      Mais c’est de la merde en papier votre Télégramme ! Maintenant vous faites du gallo pour vous étendre vers l’est…Vous nous faites rire, tocards !