Exclusif : Un français de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant, auteur d’un attentat suicide

ISN-ISIS-suicide-bombers-volume2-thumb-400x346-3135

Couverture du journal de l’EIIL rendant hommage au kamikaze français

BREIZATAO – ETREBROADEL (12/11/2014) Jusqu’à ce jour la presse française a pris soin de ne pas en parler : un islamiste français est mort en menant un attentat-suicide en tant que volontaire au sein de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant. Cette organisation islamiste active en Syrie et en Irak marche actuellement sur Bagdad après avoir pris la moitié nord du pays en seulement quelques jours. C’est à cette organisation qu’appartenait Mehdi Nemmouche.

C’est la deuxième édition du journal de l’EIIL – « l’Islamic State News » – qui a annoncé la nouvelle le 6 juin dernier. Sur la couverture, on peut voir le portrait du kamikaze français ainsi que son nom de guerre, « Abdur-Raheem Al Faransi ». Le journal met également en avant deux autres kamikazes étrangers morts durant des attentats suicides, un Allemand et un Libyen. Il n’a en revanche pas révélé l’identité réelle des trois auteurs de ces attentats-suicide.

C’est à la troisième du journal, dans la section traitant des activités de l’EIIL à Homs, que l’organe de presse évoque l’attentat suicide mené par le Français, dans la localité de Umm al ‘Amad, avec une photographie de l’explosion.

Les services de renseignement français estiment qu’à l’heure actuelle, près de 1000 Français, en grande majorité d’origine immigrée, sont partis faire le djihad en Syrie et à présent en Irak. Un nombre inconnu d’entre eux est revenu en France, à l’instar de Mehdi Nemmouche, et pourraient préparer des attentats en Europe. D’autres musulmans de France continuent à se rendre en Syrie pour s’engager au sein des organisations djihadistes actives dans ce pays.

SHARE
  • L’Europe paye 50 ans d’immigration sauvage et de naturalisation à tous-va…

    Un homme égale un Homme, encore un sophisme de « la dite » révolution française qui fait que celui qui adhère superficiellement au contrat social national bénéficie du droit du sol pour ses enfants où d’une rapide naturalisation après « incrust ». L’occident pourrit rapidement de l’intérieur là où autrefois seul une guerre violente pouvait par sa nature détruire un état construit de longue date par le travail et le labeur de nombreuses génération de nationaux.

    Une nationalité cela s’hérite cela ne se mérite pas et ne s’achète pas et mieux à mon sens le statue d’apatride doit etre rétablie!