INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Les images choc de l’attaque djihadiste de Londres (vidéo) Turquie : Erdogan menace d’amplifier les attaques djihadistes, « Aucun Européen ne pourra plus faire un pas en sécurité nulle part dans le monde » Les 3 lycéens de Concarneau blessés à Londres s’ajoutent à Estelle Rouat, concarnoise tuée par les terroristes musulmans au Bataclan Attaque de Londres : Le terroriste musulman blesse gravement trois lycéens bretons Exclusif : Les images du terroriste de Londres confirment qu’il s’agit bien d’un musulman Clichy : « Touche pas au coran ! », tensions entre musulmans et policiers pour l’évacuation d’une mosquée (vidéo) Allemagne : Les migrants commettent en moyenne 13 fois plus d’agressions sexuelles que les Allemands (Police) Un élu de l’Essonne révèle comment Jean-Luc Mélenchon et sa famille bénéficiaient d’emplois fictifs (vidéo) Italie : Une équipe de télé violemment attaquée par des migrants africains sur un marché (vidéo) Naufrage du PSF : L’ancien maire de Quimper Bernard Poignant se rallie à Emmanuel Macron
Internet : Le gouvernement socialiste crée une police politique chargée de censurer les discussions
Posted by La Rédaction on 29th mai 2015
| 463 views

Manuel-Carlos-Valls-Galfetti-premier-ministre-chef-gouvernement-français

BREIZATAO – URZH BED-NEVEZ (29/05/2015) Le gouvernement français sous la direction de Manuel Valls lance la censure active du net. Des unités militaires de gendarmerie mais aussi de police seront chargées de repérer les discours jugés politiquement et idéologiquement déviants par le régime.

« L’unité nationale de lutte contre la haine sur Internet » devrait être mise en place cet été, dans le cadre du plan de répression des opinions identitaires.

Ces unités seront chargée de faire le lien entre les différents sites Web et les autorités dans le cadre de la surveillance des échanges politiques entre individus sur internet. Elle pourra par exemple envoyer des recommandations ou des avertissements à Google, Facebook ou Twitter si ces derniers ne modèrent pas eux-mêmes les contenus jugés illégaux, sans même qu’il n’y ait de jugement.

Le ministère de la police entamera donc la censure active d’internet au profit du régime et singulièrement du Parti Socialiste Français.

Elle sera enfin chargée de créer et d’animer des « cyberpatrouilles » destinées à traquer les propos identitaires afin d’enquêter sur leurs auteurs et éventuellement les présenter à la justice politique du régime.

(source)

Suivez nous ici :
0

Comments

comments