Quimper : Deux sodomites s’embrassent en public, un passant remet fermement les coupables dans le droit chemin
Posted by La Rédaction on 17th juillet 2015
| 792 views

Gay-Pride-2011-Paris

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (17/07/2015) A Quimper, alors que deux sodomites avaient osé étaler leur déviance en public, notamment devant des enfants, un jeune homme a fait part de son indignation en corrigeant virilement les deux invertis.

La presse marxiste s’est déchaîné comme en témoigne cet article de 20minutes (source) :

Alors que le jeune couple s’embrassait, un Quimpérois de 23 ans s’en est pris à la victime, lui assénant un coup de poing au visage… la victime a eu la lèvre tuméfiée et a été conduite aux urgences.

Signe de la névrose des défenseurs des sodomites précités, le groupuscule socialiste « Ligue des Droits de l’Homme » a appelé à défendre les invertis comme les femmes voilées contre les réflexes d’autodéfense de la jeunesse, lasse de ce torrent d’insanités (source) :

Avant hier une femme voilée, hier un homme homosexuel, demain qui sera la nouvelle victime de notre silence?

Ce véritable mariage de la carpe et du lapin – qui tente d’allier transsexuels et salafistes – témoigne du degré de psychopathologie dont sont atteints les défenseurs du multiculturalisme.

Le jeune homme a été interpellé et jugé en comparution immédiate, à la différence de la faune afro-islamique qui sème habituellement la terreur en toute impunité, comme récemment à Brest. Cependant, cela ne change objectivement rien à la multiplication des réactions de défense face à cette attaque en règle contre l’ordre naturel.

La libération du bon sens chez les jeunes indique clairement le début de la neutralisation des ferments de dissolution qui détruisent l’ordre social avec l’appui du régime. Singulièrement des juges français de coloration socialo-marxiste dont une part importante sont des femmes ménopausées acquises au fanatisme féministe.  C’est à ce titre qu’elles mènent une guerre permanente aux jeunes mâles blancs hétérosexuels.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments