Saint-Brieuc : 169 détenus pour 75 places, le personnel pénitentiaire se révolte

les-agents-de-la-prison-de-saint-brieuc-protestent-contre-la-surpopulation.

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (08/02/106) La situation dans la prison de Saint-Brieuc est tendue, à l’image des prisons bretonnes en général. Un mouvement de révolte a éclaté au sein des personnels pénitentiaires.

Ouest-France (source) :

Pour protester contre la surpopulation carcérale, le personnel pénitentiaire va bloquer les mouvements à la prison de Saint-Brieuc ce lundi.

« Lundi, à partir de 7 h, le personnel pénitentiaire de la prison de Saint-Brieuc se mettra devant les portes de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc, dans le but de bloquer les mouvements », annoncent les tracts des syndicats FO, CGT et Ufap. Le motif de la colère des gardiens de la prison ? La surpopulation. « La maison d’arrêt compte actuellement 160 détenus pour 75 places », explique Laëtitia, déléguée syndicale FO. Les gardiens vont manifester sur leur temps de repos.

Conséquence de la surpopulation : les incidents se multiplient. « Les détenus se retrouvent à trois dans 9 m2 sur des lits superposés à trois étages. Cette promiscuité et les trafics créent des tensions, rapporte la déléguée syndicale FO. La semaine dernière un gardien reçu une menace de mort, un détenu a mis le feu dans sa cellule, une bagarre a éclaté sur le terrain de sport entre huit détenus. Un gardien a été agressé. Et ce détenu est toujours là, il n’a pas été transféré ailleurs ! ».

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.