INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Après 250 morts et 800 blessés, Hollande répond à Trump au sujet de Paris : « Ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule » Immigration, islamisme, terrorisme : Pour Trump, « Paris n’est plus Paris » (vidéo) Italie : Ils refusent d’obéir aux musulmans et d’enlever le crucifix, leur pizzeria incendiée Danemark : Une première en 50 ans, un homme poursuivi pour « blasphème » (contre l’islam) Révélations : « Théo » Luhaka a escroqué 52 000 d’euros à l’état, sa famille plus de 600 000 euros Autriche : Le gouvernement socialiste fait un pas vers la préférence nationale pour l’emploi Gras de Douarnenez : Le gouvernement français interdit l’alcool aux Bretons, bannit les déguisements se moquant de l’islam 6 millions de migrants afro-musulmans sur le point d’envahir l’Europe (Services secrets allemands) « Kroaz Du » : Les hyènes marxistes s’égarent encore sur le drapeau de combat nationaliste Un assistant parlementaire musulman d’un sénateur socialiste interpellé pour son appartenance à la mouvance djihadiste
USA : L’oligarque juif George Soros derrière les violences anti-Trump
Posted by La Rédaction on 13th mars 2016
| 478 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (13/03/2016) Après les violences de Chicago, qui ont abouti à l’annulation d’un meeting de Donald Trump, des informations ont fait surface indiquant que le milliardaire juif George Soros, proche de la CIA et de Hillary Clinton, finançait les agitateurs.

Un oligarque américain incontournable

George Soros n’est pas inconnu puisqu’il est considéré par le Premier hongrois, Viktor Orban, comme une des chevilles ouvrières de l’afflux de migrants en Europe (voir ici). C’est encore le milliardaire juif qui était derrière la tentative avortée de coup d’état antirusse en Macédoine (voir ici). Il avait également financé le voyage aux USA de l’actuel Premier ministre grec, le socialiste Alexis Tsipras, afin de s’en faire un allié en Europe (voir ici).

Soros finance en France – aux côtés de la CIA – diverses organisations promouvant l’immigration de peuplement afro-musulmane. On lui doit notamment des actions contre le pseudo « contrôle au faciès » (voir ici).

L’oligarque, lié aux néo-conservateurs américains, est aussi impliqué dans le coup d’état en Ukraine, en février 2014 (voir ici). Afin de se défendre contre une campagne subversive financée par le milliardaire, le gouvernement russe a interdit les associations de l’intéressé sur son territoire (voir ici)

L’oligarque qui se présente aussi comme un « philanthrope » et qui compte parmi ses amis personnels Bernard Henri-Lévy est donc un des acteurs incontournables de la géopolitique américaine.

Soros finance les troubles raciaux

Au surplus, George Soros était déjà derrière les émeutes raciales de Ferguson aux USA (voir ici). Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que les violences organisées à Chicago contre le meeting de Donald Trump l’ont été par un groupe également financé par le milliardaire. Ce groupe, appelé « Move On », a revendiqué le soutien aux groupes de casseurs noirs, musulmans ou d’extrême-gauche qui ont semé le chaos aux abords du meeting :

« Move On » est en réalité une organisation subversive qui défend la ligne politique du Parti Démocrate. En 2007, il a soutenu la proposition de la présidente démocrate du Congrès, Nancy Pelosi, en faveur du maintien de l’occupation de l’Irak.

Loin d’être un groupe de braves volontaires n’ayant pour seules armes que leur civisme, « Move On » est financé par les plus grandes fortunes des USA liés au Parti Démocrate. George Soros a ainsi donné 1,46 million de dollars à l’organisation tandis que Linda Pritzker, de la famille des hôtels Hyatt, a donné 4 millions de dollars à l’organisation (source).

L’oligarque soutient Clinton

Soros n’est pas neutre dans la course à la présidentielle puisqu’il a publiquement pris parti pour Hillary Clinton. Fin janvier 2016, la presse américaine annonçait qu’il allait donner 8 millions de dollars à des groupes soutenant la candidate démocrate (source).

La presse américaine indiquait le 10 mars (voir ici) que George Soros, inquiet de la progression de Donald Trump, notamment auprès de l’électorat hispanique, allait verser 15 millions de dollars afin de mobiliser les latinos contre Trump.

Compte tenu de ces informations, la violence des groupes agités contre Trump prend une dimension nouvelle.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments