Belgique: «Une partie des musulmans a dansé lors des attentats », affirme le ministre de l’Intérieur

PID_$1361971$_cf52047a-ae5f-11e1-9c13-fa043259ee0d_web

Des membres de « Charia pour la Belgique » à Molenbeek

BREIZATAO – ETREBROADEL (17/04/2016) Le ministre de l’Intérieur belge, le Flamand Jan Jambon, a reconnu que de nombreux afro-musulmans résidant en Belgique avaient exulté de la joie à l’annonce des attentats commis par les djihadistes et même tenté d’empêcher la police d’interpeller des djihadistes.

Le journal 20 Minutes, situé à gauche, rapporte (lire ici) :

Pour lui, la politique d’intégration des étrangers en Belgique a échoué. Et la preuve qu’il en donne promet de faire polémique. Pour appuyer sa démonstration, le ministre belge de l’Intérieur, le nationaliste flamand Jan Jambon, a affirmé qu’« une partie significative de la communauté musulmane a dansé à l’occasion des attentats », dans un entretien publié ce samedi par le quotidien De Standaard (lien en flamand).

Et Jan Jambon d’enchaîner : « Ils ont jeté des pierres et des bouteilles en direction de la police et de la presse au moment de l’arrestation de Salah Abdeslam. C’est ça le vrai problème. »

Et d’ajouter :

Il explique aussi que le « danger » lié à la radicalisation de jeunes issus des troisième et quatrième générations de l’immigration a désormais « trop profondément pris racine » dans certains quartiers, car la Belgique « a ignoré pendant des années les signaux de détresse ».

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.