Municipales de Londres : Le favori musulman, ex-avocat d’un terroriste du 11 septembre, est lié au mentor des attaques de Charlie Hebdo

SADIQ-MUSLIMS-1

BREIZATAO – ETREBROADEL (04/05/2016) Le favori aux élections municipales londoniennes, le pakistanais musulman Sadiq Khan, est loin d’avoir un parcours politique sans tâche. Cet avocat s’est régulièrement engagé pour les activistes musulmans les plus radicaux de Grande-Bretagne, voire au delà.

Compagnon de route de l’islam radical

En 2001, il était l’avocat de la Nation of Islam, un groupe radical musulman d’Outre-Atlantique dirigé par Louis Farrakhan.

En 2005 et 2006, il a visité le terroriste Babar Ahmad à la prison de Woodhill. Ahmad a été extradé des USA en 2012 où il purgeait une peine de prison avant d’être renvoyé au Royaume-Uni en 2015. Ahmad a plaidé coupable des charges de terrorisme et de conspiration en apportant un soutien matériel aux Talibans (source).

Sadiq Khan a aussi fait campagne pour la libération et le retour au Royaume-Uni du saoudien Shaker Aamer, le dernier détenu de Guantanamo. Ce dernier, un islamiste actif en Afghanistan, est finalement revenu en Angleterre en novembre 2015 (source).

Compagnon de route du mentor des attentats de Charlie Hebdo

Babar Ahmad et Shaker Aamer ont tous les deux fourni un lien direct à l’organisation CAGE, un groupe de soutien aux prisonniers islamistes de Guantanamo (voir ici). Cette organisation était liée à Anwar al-Awlaki, mort au Yémen en 2011 (source).

Ce dernier n’est pas un inconnu puisqu’il a formé les frères Kouachi, auteurs des attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015 (source).

L’organisation CAGE a présenté un des bourreaux de l’Etat Islamique comme un « beau jeune homme » et a fait campagne en faveur des deux islamistes précités. Sadiq Khan a partagé une tribune avec au moins 5 extrémistes musulmans, notamment lors d’événements interdits aux femmes (source).

Une série d’engagements islamistes sans ambiguïté

Le favori aux élections municipales s’est également engagé dans diverses actions favorables aux islamistes.

Dans une lettre au journal de gauche The Guardian écrite au lendemain des attaques terroristes islamiques de juin 2007, il accuse le gouvernement britannique d’être responsable des attentats de par sa politique (source).

Il a assuré la défense du terroriste Zacarias Moussaoui, un des terroristes du 11 septembre 2001 qui a reconnu être membre d’Al Qaeda (source).

Son engagement en faveur de l’extrémiste musulman Azzam Tamimi. Ce dernier a notamment déclaré devant une foule hystérique, à l’occasion de la parution des caricatures de Charlie Hebdo, qu’elle ferait « trembler le monde » et avait prédit un « feu à travers la planète s’ils n’arrêtent pas ». Sadiq Khan, qui partageait la tribune avec Azzam Tamimi, avait décrit ces déclarations comme « un langage fleuri » (source).

 

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.