Présidentielles autrichiennes : Le vote musulman a fait gagner l’extrême-gauche

800_vg45gnglkpwiasadmdoppdxazi3sme41

Manifestation en faveur du président islamiste turc Erdogan, à Vienne en 2013

BREIZATAO – POLITIKEREZH (23/05/2016) Les élections présidentielles autrichiennes se sont terminées sur une victoire très courte du candidat de l’extrême-gauche écolo-socialiste, Alexander Van der Bellen. Face à lui, le candidat du parti identitaire et souverainiste FPÖ, Norbert Hofer, a rassemblé 49,9% des voix, la victoire lui échappant de seulement quelques milliers de voix.

Le nombre de musulmans multiplié par cinq en 25 ans

Mais une donnée importante a été occultée durant ce scrutin serré : le vote musulman, essentiellement turc, a permis la victoire du candidat de gauche immigrationniste.

Il y a enciron 700 000 musulmans en Autriche sur une population globale de 8,6 millions d’habitants.En 1990, ce chiffre n’était encore « que » de 150 000 individus, soit une multiplication par cinq des masses musulmanes en Autriche en seulement 25 ans (source).

115 000 turcs ont pu voter aux présidentielles

Une part importante de ces musulmans est d’origine turque avec 270 00 turcs résidant dans le pays. Environ 115 000 d’entre eux disposent de la citoyenneté autrichienne et peuvent donc voter (source).

Le corps électoral autrichien compte 6,3 millions de personnes. Cette masse turque, à laquelle il faut ajouter les autres électeurs musulmans, ont donc joué un rôle déterminant dans un scrutin où seulement quelques milliers de voix ont fait la différence.

L’Autriche victime de l’invasion migratoire

L’Autriche a été en première ligne de l’invasion migratoire islamique qui s’est intensifiée il y a environ un an. Plus de 100 000 colons afro-musulmans se sont installés de force dans le pays durant la seule année 2015, déclenchant une grave crise politique et une montée spectaculaire du FPÖ.

Le candidat écolo-socialiste Alexander Van der Bellen est connu pour sa bienveillance à l’égard de l’immigration de masse, du multiculturalisme ou de l’islam. Il participait par exemple en 2012 à une réunion de la « conférence judéo-musulmane » sur le thème de la tolérance (source). Cette organisation a appelé les 15 000 juifs d’Autriche à voter contre le candidat souverainiste en arguant de la solidarité « judéo-islamique » contre « l’extrême-droite ».

Des bulletins de vote en langue turque ont été diffusés afin de rameuter les électeurs orientaux :

13263675_1348464048504176_2140608869630602340_n

Ravages de l’immigration extra-europénne

Pourtant l’immigration africaine et musulmane est la source d’innombrables problèmes, criminalité en tête. Une étude officielle récemment publiée indique que la moitié des migrants musulmans ont commis des crimes en Autriche, avec une large surreprésentation des algériens (voir ici).

On a également relevé des incidents avec la création de police islamique se chargeant d’imposer la charia, la loi musulmane (lire ici).

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.