La Ligue des Droits de l’Homme (pro-islamistes) a été financée par le milliardaire lié à la CIA George Soros afin d’influencer les élections
Posted by La Rédaction on 15th août 2016
| 986 views

LDH

BREIZATAO – ETREBROADEL (15/08/2016) Nous rapportions il y a deux jours qu’une alliance opérationnelle était nouée entre la Ligue des Droits de l’Homme (extrême-gauche) et le Collectif Contre l’Islamophobie en France, émanation de l’organisation islamiste internationale des Frères Musulmans (lire ici). La LDH avait en effet apporté son appui juridique au CCIF dans le cadre de l’affaire des « burkinis » de Marseille.

Une entreprise de subversion pro-islamiste soutenue par Washington

L’explication définitive de ce lien entre l’organisation d’extrême-gauche – à laquelle appartient le député de Quimper et actuel ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas – et le CCIF vient d’être connue à la faveur de la publication de 2500 documents internes de la fondation du milliardaire américain George Soros (voir ici).

Ce soutien de Hillary Clinton a financé de nombreux programmes de subversion de la CIA visant à s’ingérer dans la vie politique des pays européens, dont la France.

L’ambassade des États-Unis à Paris soutient depuis 2003 la montée en puissance d’un vaste réseau d’organisations musulmanes dans le but de les aider à infiltrer tous les mécanismes institutionnels et gouvernementaux de l’Hexagone (voir ici). Il est d’usage pour les oligarques néo-conservateurs américains de financer les programmes de la CIA, étant entendu que leurs intérêts sont convergents. George Soros ne déroge pas à la règle.

Si l’on savait que milliardaire américain avait financé le CCIF (source), on ignorait jusqu’à présent qu’il avait également financé l’organisation d’extrême-gauche « Ligue des Droits de l’Homme ».

60 000 euros pour influencer les élections en faveur des intérêts US

Parmi les documents publiés, une notre précisant que la Ligue des Droits de l’Homme a touché en 2014 la somme de 66 050 dollars US (60 000 euros) pour engager une « campagne afin de contrer la montée de la xénophobie et de l’extrême-droite lors des élections municipales de 2014 ».

7SVU15z

En d’autres termes, la LDH a été soudoyée par un financier américain lié à la CIA et au Département d’État US pour influencer le processus électoral en France. Ce qui est habituellement qualifié « d’intelligence avec l’ennemi » comme le rappelle le code pénal français à l’article 411-4 :

« Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d’agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende.

Est puni des mêmes peines le fait de fournir à une puissance étrangère, à une entreprise ou une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents les moyens d’entreprendre des hostilités ou d’accomplir des actes d’agression contre la France ».

Le document indique que c’est le président de la LDH, Pierre Tartakowsky, qui a touché cette somme au nom de l’organisation.

Le CCIF figure également sur les documents publiés, spécifiant que l’organisation islamiste a touché près de 50 000 dollars pour « lutter contre l’islamophobie » entre 2013 et 2014. Les convergences ne sont donc pas que politiques entre le CCIF et la LDH mais aussi – voire surtout – financières.

Le CCIF financé par George Soros

Agents de subversion

Parmi le travail de subversion auquel a activement participé la LDH, le travail de conditionnement politique aux lendemains de tous les attentats islamistes. Ainsi, à Quimper le 13 janvier 2015 suite aux attentats de Charlie Hebdo, elle est à la manœuvre pour dénoncer… « l’extrême-droite » (lire ici). Elle réitère l’exercice suite aux attentats de Paris, le 13 novembre 2015 (lire ici).

Une diversion politique intégralement soutenue par le Parti Socialiste Français qui compte nombre de militants au sein de cette structure d’agitation et de propagande. Le but ? Maintenir la politique pro-musulmane de l’oligarchie hexagonale et atlantique, en Europe comme à l’extérieur du continent.

La LDH est aussi activement engagée dans l’aide aux filières d’immigration clandestine, autre politique encouragée par George Soros et des banquiers internationaux comme l’ancien cadre de Goldman Sachs Peter Sutherland (voir ici).

On notera que George Soros a également financé les organisations à l’origine des émeutes raciales de ces derniers mois aux USA (voir ici), les troubles politiques en Macédoine (voir ici) ou encore la révolution de couleur en Ukraine (voir ici).

Suivez nous ici :
0

Comments

comments