Bloavezh mat !
Posted by La Rédaction on 2nd janvier 2017
| 514 views

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (02/01/2016) BREIZ ATAO souhaite une bonne année à tous ses lecteurs. L’année 2016 a été pour notre média une année de progression, à l’instar des six années précédentes.

Quelques chiffres

Avec un total de 8,3 millions visiteurs uniques et 13,3 millions de visites pour 22,3 millions de pages lues, nous avons accru notre lectorat. Nous avons établi la barre du million de visiteurs uniques/mensuel à partir de l’été dernier 2016.

BA.com évolue désormais au même niveau de trafic internet que ceux de journaux comme « Le Courrier de l’Ouest », établi depuis 1883 et fort d’un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros. Nous devançons largement un journal comme « L’Humanité » malgré ses millions d’euros de subventions gouvernementales annuelles.

Nous rapprochons du Télégramme qui affiche environ 2,6 millions de visiteurs uniques par mois (voir ici).

Une ligne claire et sans compromission

Comme nous avons l’occasion de le dire, BREIZ ATAO s’inscrit dans la durée comme « journal de l’État National Breton », c’est-à-dire comme organe du réveil historique de la patrie bretonne. Notre démarche n’est ni commerciale ni « privée », mais de nature nationale et étatique.

Malgré cette distinction, BA s’efforce de traiter globalement et avec une ligne éditoriale sans concession les questions internationales et d’établir, pour nos lecteurs, une vision synthétique des enjeux contemporains. Nous connectons le local au global afin que chacun puisse comprendre les interactions à l’œuvre.

Le prisme identitaire est, à nos yeux, le nouveau paradigme restructurant les pays et sociétés. Cela se vérifie sur la scène mondiale comme dans nos villes et villages. La guerre en Syrie, que nous expliqué dès 2011 comme une insurrection djihadiste, a produit ses effets logiques avec l’expansion du djihad en Europe.

Ce phénomène global, comme tous les autres, est détaillé dans nos colonnes jusque dans ses implications locales. Ce que s’interdisent les médias d’état, soucieux de protéger les masses immigrées.

Indépendance

N’ayant aucun lien avec le système politique actuel, nous ne sommes retenus par aucune allégeance, ce qui offre une liberté considérable de traitement de l’actualité. Ce qui attire logiquement une hostilité frénétique de la part des médias d’état en Bretagne, ainsi que des apparatchiks du régime.

Nous pensons démontrer au quotidien que la liberté et la culture de l’insoumission permettent de remettre en cause l’idéologie dominante – clairement situé à gauche et à l’extrême-gauche – grâce au grand redistributeur de cartes qu’est l’internet.

En progressant vers 2018, nous devrions voir les médias d’état s’efforcer de lutter contre les médias de notre type, sans succès. Une nouvelle ère a commencé.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments