INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan L’Autriche refuse d’accueillir plus de migrants musulmans, l’UE menace et exige qu’elle en prenne davantage Nantes : 176 migrants clandestins d’Irak et de Syrie arrivent par avion et seront installés en Bretagne par l’État Français Ralliement de Valls à Macron : « Un homme sans honneur » pour Montebourg Roubaix : La 6ème mosquée de la ville, contrôlée par le gouvernement islamiste turc, aura un minaret de 21 mètres ONU : Le socialiste suisse Ziegler exige de l’UE des « sanctions dures » contre les pays européens refusant l’immigration musulmane Grande-Bretagne : Au moins 400 djihadistes revenus de Syrie et d’Irak prêts à lancer des attaques (Police) Grande-Bretagne : Après l’attentat de Londres, le leader de la gauche appelle à lutter contre « l’extrémisme de droite » (vidéo) Multiculturalisme : Les SAS (Forces Spéciales) seront déployés en permanence à Londres pour contrer les attaques djihadistes Allemagne : Une cinquantaine de migrants sèment la terreur dans un village (vidéo) au cri de « allah akbar » Suède : Il mange du porc devant une musulmane voilée, il est menacé de prison pour « incitation à la haine »
Trump : Le Mexique « paiera le Grand Mur » anti-migrants clandestins
Posted by La Rédaction on 6th janvier 2017
| 559 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (07/01/2017) Le Président-élu Donald Trump a été pris à parti par les médias dominants US, ces derniers reprochant au nouveau chef de l’état américain l’abandon d’une de ses promesses phare : le paiement par le Mexique du mur anti-migrants clandestins.

Furieux, ce dernier a réagi sur Twitter pour dénoncer les « médias malhonnêtes » et expliquer sa démarche : les USA construiront d’abord le « Grand Mur » pour des « raisons de rapidité » et feront payer « plus tard » le voisin mexicain.

En effet Donald Trump est d’ores et déjà engagé dans une confrontation commerciale avec le Mexique, menaçant de pénalités douanières les entreprises américaines délocalisant vers ce pays.

C’est probablement en engageant une guerre économique avec le Mexique que le futur président US entend financer le coût du « Grand Mur ».

Suivez nous ici :
0

Comments

comments