Grande-Bretagne : Un syndicat d’étudiants afro-orientaux exige que les « philosophes blancs » ne soient plus étudiés
Posted by La Rédaction on 10th janvier 2017
| 649 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (10/01/2017) Un syndicat étudiant de la prestigieuse université de Londres a formellement demandé le retrait du cursus de l’étude de philosophes comme Platon, Descartes ou Kant. Motif ? Ils sont Blancs.

The Telegraph (source) :

Le syndicat actif au sein de l’Ecole des Etudes Orientales et Africaines affiliée à l’université évoque la nécessité d’intégrer dans les cours de philosophie « une majorité de philosophes » originaires d’Afrique ou d’Asie. L’organisation syndicale a indiqué que cette demande participait d’une campagne plus large pour « décoloniser » l’université britannique car il recherche à « confronter l’héritage structurel et épistémologique de l’héritage colonialiste ».

L’article poursuit :

L’organisation étudiante de l’école a encore affirmé que « décoloniser l’université » et « combattre l’institution blanche » qu’elle représente était une de ses « priorités pour l’année universitaire en cours. Le syndicat a enfin ajouté que les « philosophes blancs » ne devaient être étudiés « que si nécessaire », ajoutant que leurs travaux devrait être seulement enseigné d’un « point de vue critique ».

En somme, enseigner la culture occidentale dans l’université anglaise – en attendant celle d’autres pays – est devenu une forme de « colonialisme » selon les masses allogènes qui, précisément, colonisent l’Europe.

Ces demandes participent de plus en plus clairement d’une volonté politique assumée de la part d’organisations ethno-communautaires immigrées – notamment islamiques – d’instituer un racisme anti-blanc officiel dans tous les pays occidentaux.

En frappant l’université, ces organisations allogènes entendent embrigader ou soumettre les futures élites de ce pays.

 

 

 

 

Suivez nous ici :
0

Comments

comments