INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Nantes : Trois interpellations après des violences fomentées par 300 militants d’extrême-gauche La Grande Mosquée de Paris appelle « tous les musulmans » à voter Macron Bretagne : PSF détruit, effondrement historique du gaullisme, échec du Front National (Analyse globale des résultats) Yann-Ber Kalloc’h : « Contre la République, Breton toujours ! » Attentat des Champs-Élysées : « On a fumé un keuf, c’est l’aïd ! », des musulmans exultent de joie Champs-Élysées : Nouvelle vidéo de l’attaque Italie : L’ancienne reine de beauté apparaît en public après avoir été brûlée à l’acide par son ex africain Erdogan : Seuls « Murat, Mehmet » et « allah » peuvent décider du rétablissement de la peine de mort, pas »Georges et Hans » Poutou (extrême-gauche) : « Si les policiers n’étaient pas armés, peut-être qu’ils n’auraient pas été visés » (vidéo) La Catalogne déclarera son indépendance unilatéralement si Madrid refuse la tenue d’un référendum (Vice-président catalan)
Bruno Retailleau exige que les journalistes « cessent d’enquêter » sur Fillon
Posted by La Rédaction on 8th février 2017
| 386 views

BREIZATAO – POLITIKEREZH (08/02/2017) Bruno Retailleau, notoirement connu par les Bretons comme ennemi infatigable de la réunification de leur pays, s’est une nouvelle fois illustré en tant que porte-parole de François Fillon.

Ce dernier, embourbé dans plusieurs scandales liés à divers emplois présumés fictifs, ne parvient pas à relancer sa campagne pour les élections présidentielles hexagonales. Bruno Retailleau exige  désormais que l’opinion publique cesse de s’intéresser aux pratiques de l’ancien premier ministre.

« Je demande aux journalistes d’arrêter » a t’il tonné.

Faute d’argument, cette demande risque de n’être guère suivie d’effet.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments