INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Australie : Le chef de la certification halal veut faire « féconder les blanches par des musulmans » et expulser les hommes blancs du pays Facebook a censuré 70,000 comptes critiquant Emmanuel Macron pendant les élections présidentielles «On va aller les chercher» : Macron veut transférer les migrants musulmans directement en France depuis la Libye et le Niger « L’Europe ne pourra jamais digérer l’adhésion de la Turquie » (Premier ministre socialiste autrichien) Face à la France musulmane, le séparatisme breton devient plus que jamais la seule alternative Quimper : L’opération immobilière opaque de l’ex-député PS Jean-Jacques Urvoas suscite la controverse Le maire du village natal de Jeanne d’Arc veut accueillir plus de 50 migrants musulmans clandestins Interpellé pour s’être opposé à l’immigration clandestine, le septuagénaire finit sa garde-à-vue à l’hôpital Lyon : En djellaba et brandissant un coran, il tente de poignarder un policier au cri de « allah akbar » Espagne : Un marocain attaque un policier au couteau au cri de « allah akbar »
Allemagne : 5 millions d’euros d’amende pour tout post Facebook jugé hostile par le gouvernement
Posted by La Rédaction on 15th mars 2017
| 1510 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (15/03/2017) Le gouvernement allemand va faire passer une loi de censure totale des réseaux sociaux dont le but affiché est d’empêcher toute résistance à l’invasion de l’Europe par les migrants afro-musulmans. Et plus largement toute critique jugé inacceptable par le pouvoir.

Le Journal socialiste Le Monde jubile (source) :

Infliger des amendes pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros aux entreprises et sanctionner personnellement leurs responsables à hauteur de 5 millions d’euros : c’est la principale mesure du projet de loi de lutte contre les messages haineux sur les réseaux sociaux, présenté mardi 14 mars par le ministre de la justice allemand, Heiko Maas.

Cinq millions d’euros pour un simple post sur Facebook : voilà à quel régime la liberté d’expression est en train d’être détruite en Allemagne. Et la phraséologique utilisée par le journal d’état « Le Monde » ne doit pas tromper le lecteur : les journalistes du système, terrorisés par leur perte d’influence à cause des réseaux sociaux, veulent une censure totale de ceux-ci.

Le gouvernement allemand va donc lancer la guerre à la « haine ». Ou disons, au sentiment de révolte du peuple allemand face à la catastrophe engendrée par le choix désastreux d’Angela Merkel d’accueillir des millions de clandestins musulmans.

Car il s’agit de « protéger » les potentiels violeurs et autres djihadistes :

Le texte, l’un des plus sévères d’Europe, prévoit que les messages manifestement illicites (incitation à la haine, négationnisme, etc.) devront être supprimés dans les vingt-quatre heures, et dans la semaine pour les contenus dont la légalité est discutable, sous peine d’amende. Les réseaux sociaux devront également faire en sorte que les contenus déjà supprimés ne soient pas republiés en ligne – un sujet au cœur d’un récent procès, en Allemagne, dans lequel le tribunal a finalement donné raison à Facebook après la plainte déposée par un réfugié syrien, victime de harcèlement en ligne.

Les « réfugiés syriens harcelés ».

Oui.

Entre le peuple allemand et sa propre survie, Merkel et ses sbires ont choisi.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments