INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Australie : Le chef de la certification halal veut faire « féconder les blanches par des musulmans » et expulser les hommes blancs du pays Facebook a censuré 70,000 comptes critiquant Emmanuel Macron pendant les élections présidentielles «On va aller les chercher» : Macron veut transférer les migrants musulmans directement en France depuis la Libye et le Niger « L’Europe ne pourra jamais digérer l’adhésion de la Turquie » (Premier ministre socialiste autrichien) Face à la France musulmane, le séparatisme breton devient plus que jamais la seule alternative Quimper : L’opération immobilière opaque de l’ex-député PS Jean-Jacques Urvoas suscite la controverse Le maire du village natal de Jeanne d’Arc veut accueillir plus de 50 migrants musulmans clandestins Interpellé pour s’être opposé à l’immigration clandestine, le septuagénaire finit sa garde-à-vue à l’hôpital Lyon : En djellaba et brandissant un coran, il tente de poignarder un policier au cri de « allah akbar » Espagne : Un marocain attaque un policier au couteau au cri de « allah akbar »
Écosse : Le soutien à l’indépendance à son plus haut historique (étude)
Posted by La Rédaction on 15th mars 2017
| 389 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (15/03/2017) L’annonce d’un projet de référendum sur l’indépendance faite par premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, s’est déroulée dans un climat politique particulièrement favorable.

Comme l’indique le journal « The Scotsman » (source), les Écossais favorables à l’indépendance de leur nation est à un plus haut historique :

Le soutien à l’indépendance s’élève maintenant à son plus haut niveau jamais enregistré selon une étude universitaire très respectée qui suit depuis près de deux décennies l’opinion écossaise quant à la constitution. L’appui en faveur du démantèlement du Royaume-Uni se situe à 46%, soit désormais le double de celui enregistré en 2012 à 23% lors de la première campagne sur l’indépendance et à un point de plus que le résultat du vote. Les résultats suggèrent que l’avenir du Royaume-Uni est en jeu et le premier ministre a tenté d’avoir l’initiative quant à la date d’un second vote en insistant pour que ce soit le parlement écossais qui détermine le moment de son déroulement.

Le journal poursuit :

Mais l’enquête a également montré l’augmentation de l’euroscepticisme, ce qui laisse entendre qu’il serait difficile pour Mme Sturgeon de gagner le soutien à l’indépendance en déployant l’argument du maintien de l’Écosse dans l’Union européenne. Même si l’Écosse a voté pour rester dans l’UE à 62 % à 38 % l’an dernier, ScotCen a constaté que près des deux-tiers des Écossais (67 %) veulent soit que la Grande-Bretagne quitte l’UE (25 %) ou que les pouvoirs de l’UE soient réduits (42 %). La proportion d’Écossais qui peut être considérée comme eurosceptique a augmenté depuis 2014, date à laquelle 53 % d’entre eux voulaient soit que la Grande-Bretagne quitte l’UE ou réduise son influence.

Le vote indépendantiste est particulièrement fort chez les jeunes Écossais qui sont désormais 72% à soutenir la sécession du pays chez les 16-24 ans. Au plan générationnel, la victoire des nationalistes est complète.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments