INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Les images choc de l’attaque djihadiste de Londres (vidéo) Turquie : Erdogan menace d’amplifier les attaques djihadistes, « Aucun Européen ne pourra plus faire un pas en sécurité nulle part dans le monde » Les 3 lycéens de Concarneau blessés à Londres s’ajoutent à Estelle Rouat, concarnoise tuée par les terroristes musulmans au Bataclan Attaque de Londres : Le terroriste musulman blesse gravement trois lycéens bretons Exclusif : Les images du terroriste de Londres confirment qu’il s’agit bien d’un musulman Clichy : « Touche pas au coran ! », tensions entre musulmans et policiers pour l’évacuation d’une mosquée (vidéo) Allemagne : Les migrants commettent en moyenne 13 fois plus d’agressions sexuelles que les Allemands (Police) Un élu de l’Essonne révèle comment Jean-Luc Mélenchon et sa famille bénéficiaient d’emplois fictifs (vidéo) Italie : Une équipe de télé violemment attaquée par des migrants africains sur un marché (vidéo) Naufrage du PSF : L’ancien maire de Quimper Bernard Poignant se rallie à Emmanuel Macron
Bretagne : 3000 euros d’amende pour avoir manifesté contre les migrants musulmans auteurs d’agression sexuelle
Posted by La Rédaction on 16th mars 2017
| 1261 views

BREIZATAO – POLITIKEREZH (17/03/2017) Ronan Le Gall, président du parti nationaliste et indépendantiste breton ADSAV !, a été condamné à 3000 euros d’amende dont 2000 avec sursis par le gouvernement français.

Une décision éminemment politisée de la part de l’État Français qui fait suite à une mobilisation populaire, le 14 novembre 2016, contre l’implantation illégale sur le territoire breton de migrants clandestins musulmans.

Présents sur la commune d’Arzon (Vannetais) devant le bâtiment réquisitionné par Paris pour abriter les allogènes, Ronan Le Gall et d’autres manifestants avaient tenu à dénoncer les agressions sexuelles commises peu avant par des clandestins soudanais contre deux Bretonnes résidant dans les environs (voir ici).

Soucieux d’empêcher toute opposition populaire à cette entreprise coloniale inédite, le gouvernement français a donc infligé une peine d’amende et de prison avec sursis aux patriotes bretons présents sur place.

Ronan Le Gall a rappelé qu’il n’était pas l’organisateur de la manifestation – interdite par le gouvernement français – mais avait jugé légitime et nécessaire de répondre à l’appel. Sans succès. Il devrait faire appel de ce jugement illégitime. Deux autres personnes ont été condamnées à des peines d’amende et de prison avec sursis.

Au moins un des agresseurs soudanais avait été exfiltré par l’État Français tandis qu’il lançait la répression contre l’opposition populaire.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments