« Et alors ? » : Pour le candidat François Asselineau, les personnes tuées par les djihadistes n’offrent aucun intérêt (vidéo)
Posted by La Rédaction on 16th mars 2017
| 783 views

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (17/03/2017) Le candidat aux élections présidentielles françaises François Asselineau a créé la polémique après avoir ostensiblement refusé d’évoquer le djihadisme. Interrogé par un journaliste sur les nombreuses personnes tuées lors des attentats sur le territoire français, ce dernier a simplement répondu « Et alors ? ».

Président de l’Union Populaire Républicaine – tenant d’un jacobinisme radical – François Asselineau reprend volontiers certaines théories conspirationnistes en vogue dans les milieux musulmans, voyant derrière l’islam radical un complot occulte.

Si le candidat est très compréhensif vis-à-vis des immigrés musulmans – il dénonce le climat de « guerre civile » qu’entretiendraient les personnes critiquant l’immigration islamique – il est beaucoup plus intransigeant sur le… terrorisme breton (voir ici).

Au vu des centaines de personnes tuées et blessées de ces deux dernières années par des activistes musulmans en France, en Europe et aux USA, on pourra juger de la perspicacité du propos.

L’intéressé, relativement constant dans ses sympathies, a entre amalgamé la critique de l’immigration de masse à une « théorie complotiste de l’extrême-droite ». Ce qui ne manque pas de sel pour quelqu’un qui croit fermement en la responsabilité de la CIA dans le meurtre du Père Hamel, en Normandie, par un islamiste algérien…

Suivez nous ici :
0

Comments

comments