INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Australie : Le chef de la certification halal veut faire « féconder les blanches par des musulmans » et expulser les hommes blancs du pays Facebook a censuré 70,000 comptes critiquant Emmanuel Macron pendant les élections présidentielles «On va aller les chercher» : Macron veut transférer les migrants musulmans directement en France depuis la Libye et le Niger « L’Europe ne pourra jamais digérer l’adhésion de la Turquie » (Premier ministre socialiste autrichien) Face à la France musulmane, le séparatisme breton devient plus que jamais la seule alternative Quimper : L’opération immobilière opaque de l’ex-député PS Jean-Jacques Urvoas suscite la controverse Le maire du village natal de Jeanne d’Arc veut accueillir plus de 50 migrants musulmans clandestins Interpellé pour s’être opposé à l’immigration clandestine, le septuagénaire finit sa garde-à-vue à l’hôpital Lyon : En djellaba et brandissant un coran, il tente de poignarder un policier au cri de « allah akbar » Espagne : Un marocain attaque un policier au couteau au cri de « allah akbar »
Élections : Le gouvernement socialiste veut donner le droit de vote aux criminels emprisonnés, djihadistes inclus
Posted by La Rédaction on 17th mars 2017
| 1535 views

BREIZATAO – POLITIKEREZH (17/03/2017) Le gouvernement socialiste français, désespérément en recherche d’électeurs, entend offrir le droit de vote aux plus de 50 000 prisonniers actuellement détenus dans l’Hexagone. Ce qui inclurait, outre la masse des assassins ou violeurs immigrés ou musulmans, les éléments incarcérés pour leur lien avec le terrorisme djihadiste.

France Bleu (source) :

Le ministre de la Justice a annoncé ce mardi qu’une étude allait être lancée pour une « éventuelle » expérimentation du vote en prison de personnes détenues, aux élections législatives de juin prochain. « Une étude de faisabilité va être menée », a expliqué mardi le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, qui envisage le vote en prison de certains détenus pour les élections législatives, en juin.

L’argument utilisé est naturellement celui de « l’égalité » :

Le ministre de la Justice souligne pour cela la nécessité d’une « concertation avec le ministère de l’Intérieur et le maire de la commune où se situerait l’expérimentation ». Jean-Jacques Urvoas a insisté sur son attachement à promouvoir la participation des personnes détenues aux processus électoraux, à l’issue d’une rencontre sur ce thème lundi, avec le député écologiste Sergio Coronado, des avocats, et l’association Robin des Lois, qui se bat pour que les 50.000 détenus qui ne sont pas déchus de leurs droits civiques puissent voter en prison.

En sus de la « qualité » morale des assassins, violeurs, braqueurs et autres éléments asociaux, environ 60% de la population carcérale de l’Hexagone est musulmane. Ceci pour ne rien dire de la progression fulgurante de l’islam radical dans ce milieu (voir ici).

Très concrètement, cela signifie que toute la racaille allogène détenue dans les prisons françaises pourra participer aux élections de juin 2017. Djihadistes inclus.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments