31 mars 1872 : Naissance d’Arthur Griffith, fondateur du parti nationaliste irlandais Sinn Féin
Posted by La Rédaction on 31st mars 2017
| 121 views

BREIZATAO – KELTOURIEZH (31/03/2017) Arthur Griffith a été l’un des acteurs les plus importants de l’indépendance irlandaise. Il fonda le Sinn Féin en 1905, parti nationaliste irlandais dont l’objectif était « d’établir dans la capitale de l’Irlande un parlement national doté de l’autorité morale de la nation irlandaise ».

Les critiques féroces de Griffith contre le Parti Parlementaire irlandais – qui avait noué une alliance avec le libéralisme britannique – était fortement influencé par la rhétorique anti-libérale du jeunes Irlandiste John Mitchel. Griffith a fait un certain nombre de déclarations sans concession. Il a défendu les émeutiers antisémites de la région de Limerick et dénoncé les socialistes et pacifistes comme les outils conscient de l’Empire britannique. Griffith a également appuyé les mouvements recherchant leur indépendance nationale vis-à-vis de l’Empire Britannique en Égypte et en Inde. Malgré son opposition au communisme et au socialisme, il a parfois travaillé avec James Connolly, qui soutenait l’émancipation nationale irlandaise.

En septembre 1900, il créa Cumann na nGaedheal (« Société des Gaëls ») afin d’unir des groupes et clubs séparatistes et nationalistes. En 1903, il fonda le Conseil National afin de faire campagne contre la visite en Irlande du roi Édouard VII et de son épouse, Alexandra de Danemark. En 1907, cette organisation fusionna avec le Sinn Féin, qui a lui-même était le résultat de la fusion de Cumann na nGaedheal et des  « Dungannon clubs » pour former ce qui allait devenir le Sinn Féin.

Ce n’est qu’après l’insurrection de la Pâques 1916 que le Sinn Féin devint une force majeure sur la scène politique irlandaise et remporta une majorité écrasante de sièges dans l’élection générale de 1918. Refusant de siéger à la Chambre des communes, le parti tint son premier « Dáil » le 21 janvier 1919, se proclamant lui-même le parlement légitime de la République Irlandaise. Au cours de la guerre d’indépendance, et en l’absence de de Valera – parti en Amérique – Griffith fut le président par intérim (parfois en prison).

Griffith conduisit les négociations de la trêve à Londres en compagnie de Michael Collins et signèrent le traité en décembre 1921.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments