INFOS
Ca c’est la France, BREIZH c’est autre chose … Ca c'est la France, BREIZH c'est autre chose Espoir déçu pour le harki communiste Broudic Sur le plan français: un large Front Autonomiste "Le graphisme militant d'une carte de voeux": réagissons face à une nouvelle provocation Informations générales sur Françoise Morvan (communication) Les curieuses méthodes de M. Sidi Elemine BAHASKER Un militaire breton blessé en Afghanistan Australie : Le chef de la certification halal veut faire « féconder les blanches par des musulmans » et expulser les hommes blancs du pays Facebook a censuré 70,000 comptes critiquant Emmanuel Macron pendant les élections présidentielles «On va aller les chercher» : Macron veut transférer les migrants musulmans directement en France depuis la Libye et le Niger « L’Europe ne pourra jamais digérer l’adhésion de la Turquie » (Premier ministre socialiste autrichien) Face à la France musulmane, le séparatisme breton devient plus que jamais la seule alternative Quimper : L’opération immobilière opaque de l’ex-député PS Jean-Jacques Urvoas suscite la controverse Le maire du village natal de Jeanne d’Arc veut accueillir plus de 50 migrants musulmans clandestins Interpellé pour s’être opposé à l’immigration clandestine, le septuagénaire finit sa garde-à-vue à l’hôpital Lyon : En djellaba et brandissant un coran, il tente de poignarder un policier au cri de « allah akbar » Espagne : Un marocain attaque un policier au couteau au cri de « allah akbar »
Bruxelles menace la Pologne et la Hongrie d’être « exclues de l’UE » si elles refusent d’accueillir les clandestins musulmans
Posted by La Rédaction on 4th avril 2017
| 255 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (04/04/2017) Bruxelles hausse le ton face aux pays refusant la submersion migratoire, Pologne et Hongrie en tête. La « Cour Européenne de Justice » devrait prochainement publier sa décision relativement au plan visant à imposer 160,000 clandestins afro-musulmans dans toute l’Europe.

Cité par le journal britannique The Express (source), une source bruxelloise indique qu’une fois la décision annoncée, l’UE entend imposer le remplacement de population aux nations qui s’y opposent. Si elles refusent d’organiser l’invasion afro-islamique, elles pourraient être exclues de l’UE, selon The Express.

La source diplomatique ajoute : « Ils devront faire un choix : sont-ils dans le système européen ou pas ? Vous ne pouvez pas faire du chantage, l’unité à un prix. Nous sommes confiants que la CEJ validera le plan et que la Pologne et la Hongrie devront se soumettre à la décision. S’ils ne le font pas, ils devront faire face aux conséquences, financières et politiques. Plus de possibilité de s’exonérer, il n’y a plus « un pied dedans, un pied dehors ». Nous serons très durs là dessus ».

Les gouvernements allemand, français et italiens veulent imposer un système d’africanisation et d’islamisation systématique du continent européen via un mécanisme géré par l’UE. Un casus belli pour la Tchéquie, la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et l’Autriche.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments