Hambourg (Allemagne) : La gauche fait réquisitionner les logements privés pour les migrants musulmans
Posted by La Rédaction on 16th mai 2017
| 167 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (16/05/2017) Les autorités de Hambourg, la deuxième plus grande ville d’Allemagne, ont démarré un programme de confiscation de logements privés pour lutter contre la pénurie de logements – pénurie aggravée par la décision de la chancelière Angela Merkel d’ouvrir les portes de l’Allemagne à plus de deux millions de migrants.

La rénovation sera « facturée au propriétaire »

Fin 2015, peu après que Merkel ait ouvert les frontières du pays à des centaines de milliers de migrants d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient, les fonctionnaires municipaux de Hambourg avaient déjà réquisitionné des locaux commerciaux pour les transformer en refuges pour migrants. Désormais, les mêmes réquisitionnent des locaux d’habitation appartenant à des personnes privées.

Par une décision sans précédent, les autorités de Hambourg ont confisqué six logements dans le quartier de Hamm près du centre-ville. Ces logements qui appartiennent à un propriétaire privé, étaient vacants depuis 2012. Comme ils avaient besoin d’être rénovés, un administrateur a été nommé par la ville pour diriger un programme de travaux en vue de les louer – contre la volonté du propriétaire – à des locataires choisis par la ville. La porte-parole du quartier de Hamm, Sorina Weiland, a déclaré que les coûts de rénovation seront facturés au propriétaire.

La gauche municipale réquisitionne

Pour compenser la crise du logement locatif qu’elle a contribué à créer, la ville a opté pour une politique de réquisition des logements vacants.

Le 1er octobre 2015, le Parlement de Hambourg (Hamburgische Bürgerschaft) a approuvé une nouvelle loi autorisant la réquisition des biens commerciaux vacants (immeubles de bureaux et terrains) en vue d’abriter des migrants.

La mesure était nécessaire ont affirmé à l’époque les fonctionnaires de la ville, parce que les refuges surpeuplés ne permettaient pas d’accueillir les 400 nouveaux migrants et plus qui débarquaient quotidiennement à Hambourg. Et comme les propriétaires n’ont pas mis spontanément leurs biens immobiliers vacants à la disposition de la ville, la municipalité estime être en droit aujourd’hui de les saisir.

La gauche politique a vivement applaudi. « Nous faisons tout notre possible pour que les réfugiés soient à l’abri cet hiver », a déclaré le sénateur Till Steffen, du Parti Vert. « Pour cette raison, nous devons pouvoir utiliser les propriétés commerciales vacantes ».

(Source : Gatestone Institute)

Suivez nous ici :
0

Comments

comments