Se disant « victime de racisme », il sabote sérieusement des avions de l’armée de l’air française
Posted by La Rédaction on 17th mai 2017
| 139 views

BREIZATAO – ETREBROADEL (17/05/2017) L’africanisation rapide du personnel de l’armée française aboutit à l’accroissement des tensions ethniques, raciales et religieuses en son sein. Dernier exemple dans les forces aériennes.

Opex360 :

L’entretien « majeur » des avions de ravitaillement en vol C-135FR de l’armée de l’Air est assurée par l’entreprise Sabena Technics sur l’ancienne base de l’aéronautique navale de Nîmes-Garons. Le 12 mai 2016, il fut constaté que des câbles de l’un de ces appareils avaient été coupés. Les dégâts étaient relativement importants puisqu’il fallut un mois de travail supplémentaire pour le remettre en état.

L’auteur, un allogène, a justifié son acte :

Finalement, l’auteur de ce sabotage fut identifié par les gendarmes de l’Air, grâce aux caméras de surveillance. Après avoir nié les faits pendant près d’un an, un mécanicien de Sabena Technics, âgé d’une trentaine d’année, a été renvoyé, le 15 mai, devant la chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille, près d’un an après les faits, pour « atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation et destruction de matériel militaire. » […] Durant l’audience, rapporte France Bleu, il a donné d’autres justifications à son acte, évoquant des « problèmes familiaux » et accusant des collègues d’avoir tenu des propos racistes à son endroit.

Il n’a été condamné qu’à un an de prison ferme, une peine aménageable qui épargnera à l’intéressé un séjour en prison.

Suivez nous ici :
0

Comments

comments