USA : Un militant d’extrême-gauche, affilié au parti d’Obama, abat un parlementaire proche de Trump

BREIZATAO – ETREBREDROADEL (14/06/2017) Un militant d’extrême-gauche lié au Parti Démocrate a tenté d’assassiner plusieurs parlementaires américains affiliés au Parti Républicain, la formation politique de Donald Trump.

La fusillade a eu lieu sur un terrain de baseball dans la ville d’Alexandria, dans l’état de Virginie.

France TV Info (source) :

Un homme a ouvert le feu vers 7 heures du matin, heure locale (13 heures à Paris), avec une arme semi-automatique, faisant plusieurs blessés. Les tirs se sont produits lors d’un rassemblement en marge d’un entraînement de baseball, auquel participaient plusieurs membres du Congrès américain. « Le tireur a été interpellé et n’est plus une menace », a annoncé la police d’Alexandria.

Le représentant du Congrès Steve Scalise, affilié au Parti Républicain, a été touché.

Cinq personnes ont été transportées à l’hôpital, dont le suspect, a précisé Michael Brown, le chef de la police d’Alexandria, lors d’une conférence de presse. Parmi les blessés : Steve Scalise, 51 ans, est l’un des chefs de file du parti républicain à la Chambre de représentants. Donald Trump a rapidement expliqué sur Twitter que cet « ami » était « grièvement blessé » mais qu’il « se remettra ».

Le climat de violence entretenu par la gauche – Parti Démocrate ou communistes – ainsi que par les financiers et les médias hostiles au programme du président américain, ont largement contribué à radicaliser des franges extrémistes.

Des spectacles mettant en scène l’assassinat du président US ont même été organisés, comme ici à New-York :

L’auteur était un soutien de Bernie Sanders, un socialiste appartenant à l’aile gauche du Parti Démocratie.

Selon le Washington Post (en anglais), qui cite des sources policières, le tireur serait James T. Hodgkinson, un homme de 66 ans. Le quotidien américain précise qu’il s’agit d’un chef d’entreprise originaire de la ville de Belleville, dans l’Etat de l’Illinois. Sur sa page Facebook, celui-ci affichait sa sympathie pour Bernie Sanders, l’ancien candidat à la primaire démocrate. « Trump est un traître. Trump a détruit notre démocratie. L’heure est venue de détruire Trump et compagnie », écrivait-il en mars.

La montée des tensions alimentée par la presse dominante et les puissants intérêts financiers qui la contrôlent n’entendent pas permettre au président Trump d’appliquer son programme.

SHARE