LATEST NEWS
Ploërmel : Après avoir autorisé la burka de plage, le Conseil d’État fait interdire la croix de la statue de Jean-Paul II
Posted by La Rédaction on 26th octobre 2017
| 57 views

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (26/10/2017) La commune de Ploërmel, dans le Morbihan, doit procéder au retrait d’une croix surplombant une statue de Jean-Paul II. Conséquence d’une campagne orchestrée par le trotskiste – de mère juive polonaise – Pierrick Le Guennec et appuyée par les réseaux de l’état jacobino-terroriste.

Valeurs Actuelles (source) :

Après 11 années de recours, le Conseil d’État a confirmé, mercredi 25 octobre, l’injonction prononcée en première instance de retirer une croix surplombant une statue de Jean-Paul II installée sur une place de Ploërmel (Morbihan). Offerte en 2006 par l’artiste russe Zurab Tsereteli au maire de l’époque, le monument – qui fait près de huit mètres de haut -, ne respecte pas la loi de séparation des Églises et de l’État, explique le Conseil d’État.

L’article poursuit :

Depuis son installation, la statue illustre les tensions entre les tenants d’une « laïcité positive » et ceux privilégiant une « laïcité restrictive ». En avril 2015, saisi par la Fédération morbihannaise de la libre-pensée (une association laïque) et deux habitants de la commune, le tribunal administratif de Rennes avait enjoint au maire de Ploërmel de faire procéder au retrait du monument. Mais la décision avait été annulée le 15 décembre 2015 par la cour administrative d’appel de Nantes qui invoquait une erreur de droit. Ce mercredi, le Conseil d’Etat a donc tranché, la commune a six mois pour procéder à son retrait et devra verser 3 000 euros aux requérants.

L’action de Libre Pensée, résolument tournée vers une déchristianisation qui n’a elle-même plus de véritable objet compte tenu de la sécularisation actuelle, est une association subversive inspirée par le lambertisme, un courant trotskiste fondé par le juif Pierre Boussel-Grinberg. Ce groupuscule est animé par le demi-juif communiste Pierrick Le Guennec.

Le but fondamental de cette organisation cosmopolite est la destruction du peuple breton et de sa culture, par tous les moyens. But qui n’est autre que celui du régime républicain français en Bretagne.

On notera que le même Conseil d’État français a autorisé le port de la burqa (lire ici).