Le Wletic Nominoé

BREIZATAO – ETREBROADEL (06/02/2018) Tout Ecossais sait ce qu’il doit à Wallace et à Robert Bruce, mais combien de Bretons  savent  ce que furent  Morvan et Nominoé ?  Et pourtant, s’ il y a une Bretagne, c’est bien à Nominoé que le monde le doit. S’ il n’eut été là elle se serait diluée dans les brumes du Dark Age, effilochée dans un Far West sans âme.

A côté de ceux qui savent et rendent hommage à des héros, le terrassé et le vainqueur, il en est aussi quelques-uns qui préféreraient  que la Bretagne n’existât point et, faute de pouvoir radier Nominoé de l’histoire, font de leur mieux pour brouiller son image, quitte à brouiller surtout l’image de l’histoire elle-même. Ils sont plusieurs, sournois ou effrontés. S’ils sont encore en vie, ils se reconnaîtront. Dans un vaste sujet, relevons trois  points d’orientation : l’origine de Nominoé, la récupération des Marches bretonnes et la mort de Nominoé.

(Lire la suite : Ar Gedour)

SHARE
Avis aux lecteurs : Si vous désirez informer la population bretonne de faits occultés par les médias d'état (insécurité, islamisme, immigration clandestine, corruption), vous pouvez contacter notre rédaction sur notre page Facebook (voir ici) ou à notre adresse email : redactionbreizatao@gmail.com.