La Chine est devenue en 2010 le premier partenaire commercial de notre pays à 12,2% des importations contre  11,6% pour l’Allemagne.

Plus largement, le déficit du commerce extérieur est à présent de 125 millions d’euros pour la première moitié de l’année en cours, fait inédit depuis 2005.

Breizh est actuellement victime d’un sous développement chronique. Enfermé dans une spécialisation productiviste archaïque, prisonnier d’un développement tourné vers Paris et l’Est continental, lié par un carcan politique français empêchant tout développement alternatif océanique de dimension européenne, Breizh est pour l’heure économiquemement et écologiquement à l’état de demi-cadavre.

Breiz Atao devrait publier d’ici fin août un schéma global de développement pour le pays reposant sur une refonte totale de l’urbanisme, du transport et de l’économie dans le cadre d’un état breton libre, solidariste et écologique.

Abonnez-vous à la newsletter de BREIZ ATAO !