Loading...

BREIZATAO – BELGRAD (11/10/2010) De très violents incidents ont éclaté dimanche 10 octobre à la mi-journée dans les rues de Belgrade à l’issue de la première Gay Pride organisée dans les rues de la capitale serbe. Des militants nationalistes ont attaqué la police et détruit le siège du Parti démocratique (DS). Le centre de la capitale est entièrement dévasté.

Avec le déploiement de 6000 policiers pour assurer un cortège rassemblant 1500 personnes, il est clair qu’il s’agit pour le traître Tadic d’aligner la Serbie sur la voie du chaos occidental contre la volonté du peuple. Le bilan cependant est très négatif pour le gouvernement qui a payé cher son arrogance.

On note à cet effet la présence des agents mondialistes habituels. Vincent Degert, le chef de la délégation de la Commission européenne en Serbie et Constantin Yerocostopoulos, représentant spécial du secrétaire général du Conseil de l’Europe, ont participé à la manifestation de dimanche.

Loading...

2 COMMENTS

  1. Que Tadic soit une marionnette ne me surprend guère, l’intégrité morale des serbes, elle, me va droit au cœur. Le rouleau compresseur de la propagande incitant à la dégénérescence sous toutes ses formes n’est pas encore passé par ce pays.

    Les eurocrates décrépis cités plus haut n’ont pas été blessés lors de ces échauffourées et c’est bien regrettable.

Comments are closed.