Les Equatoriens de petite taille sont immunisés contre le cancer

0
185

BREIZATAO – EQUATEUR (21/02/2011) La question de l’hormone de croissance dans le développement de cancers et de diabète chez l’homme est aujourd’hui posée après que des chercheurs ont découvert qu’une communauté d’Equatoriens de petite taille semblait immunisée contre ces maladies.

En Equateur réside une communauté complètement isolée, dans laquelle on retrouve des personnes de petite taille. Celles-ci souffrent du syndrome de Laron, une maladie congénitale caractérisée par une très petite taille résultant d’une déficience génétique empêchant l’organisme d’utiliser l’hormone de croissance. Dans cette communauté, peu de cas de cancers et de diabète ont été recensés, ce qui a poussé quelques chercheurs à s’intéresser au rôle de l’hormone de croissance dans l’apparition de ces maladies. Ainsi, pendant 22 ans, une équipe de chercheurs internationaux a observé 22 personnes dites de petite taille ainsi que leurs familles et 1.600 personnes de taille normale.

Les chercheurs ont ainsi observé que l’apparition de diabète et de cancer est restée très rare chez les personnes de petite taille puisqu’un seul individu a développé un cancer (ensuite guéri) tandis que chez leur famille et les personnes de taille normale 17% ont développé un cancer et 5% du diabète. Pour autant, les personnes de petite taille n’ont pas vécu plus longtemps que l’autre groupe, les problèmes de drogues et d’alcool étant plus nombreux.

SHARE