Angleterre : vers l'inévitable guerre raciale en Europe

0
365

BREIZATAO – ETREBROADEL (09/08/2011) Cela est vieux comme le monde, mais les grandes consciences démocratiques le redécouvrent à chaque guerre : le droit naturel est aussi celui du plus fort, dès lors celui du plus brutal. L’explosion de violence en Angleterre démontre une chose simple : la colonisation agressive du continent européen par des masses afro-musulmanes, lesquelles sont encouragées par les intérêts nihilistes du capitalisme et le clientélisme niais de la sociale démocratie.

C’est par le seul droit qui vaut, le droit à la vie, que s’imposent par la force les Afro-musulmans en Europe. Leur agressivité permanente, démontrée par quiconque a deux sous d’honnêteté intellectuelle, se recoupe par d’innombrables signaux. Parmi ceux-ci, la population carcérale à 90% étrangère. Et naturellement l’immense soif de revanche des sous développés contre les peuples européens dont le génie les écrase encore de toute sa force. Seul un système politique atteint de sénilité, le système parlementaire et électoraliste, permet de tels débordements contre nos intérêts.

Le mythe démocratique présente l’humanité comme égale, mythe aussi niais que ceux qui l’énoncent. Alors qu’on ne trouvera pas deux individus égaux dans un village, nous voilà contraint d’admettre les populations les plus exotiques sous peine de condamnation en racisme.Ce même système, fondamentalement faible, ne peut opposer rien de sérieux à ceux qui l’aggressent à visage découvert.

Disons-le donc tout net : pour nous mieux vaut être un raciste vivant qu’un antiraciste mort.

Chez nous aussi, la colonisation prend une ampleur fantastique, soutenue avec acharnement par la mafia socialiste française qui, par nature, hait l’identité européenne enracinée. La trahison nihiliste est chez elle une politique de la terre brûlée face à l’effondrement du mythe progressiste. C’est lui qui a voté toutes les lois en faveur des masses coloniales et qui, de fait, a porté les coups les plus immondes à notre pays. Cela devra se payer, lorsque le vent tournera et que, acculé, le peuple devra s’en remettre aux forces ethno-nationalistes blanches contre la poussée des masses afro-islamiques. À ce moment là, la vengeance se devra d’être aussi implacable que définitive pour qu’aucun germe de trahison ne subsiste.

Répétons-le : en temps révolutionnaire, les mesures les plus radicales doivent être prises contre les ennemis du peuple. Cela sous entend clairement la liquidation de tous les responsables de la situation présente, à tous les échelons : journalistes, politiques, dirigeants économiques, militants de toutes sortes. Ce voeu devra un jour devenir réalité, lorsque la conjoncture évoluera sensiblement en la faveur des droites révolutionnaires.

Un seul droit vaut : celui de la vie. Une seule obligation s’impose : celle pour chaque Européen de défendre ce droit pour son peuple. Avant de régler la menace mortelle que fait peser l’invasion en cours sur notre destinée, nous devrons mettre hors d’état de nuire ceux qui portent l’écrasant poids de la catastrophe actuelle. Et nous verrons alors qui rira. Les Anglais quant à eux payent le prix de leur folie sous Churchill. Leur « grand homme » est celui qui les a livré à l’anarchie, à la guerre interethnique et à l’effondrement de leur empire. C’est là notre plus grande revanche depuis 1945 et ce n’est pas le moindre des signes quant à notre victoire prochaine.

SHARE