Loading...

La voiture de Lauren Rousseau comporte plusieurs impacts de balle

BREIZATAO – ETREBROADEL (24/12/2012) De nouveaux éléments ont émergés dans le cas de la tuerie de Sandy Hook, Newtown, Connecticut. Comme nous l’avions expliqué ici même, le véhicule grâce auquel Adam Lanza s’est rendu à l’école n’est pas celui de sa mère, mais celui de Christopher Rodia, identifié par un policier comme nous le révèle les enregistrements audios du scanner police.

Deuxième point, l’homme interpellé dans les bois a été identifié et semble-t’il relâché. Il s’agit de Robert Manfredonia, un parent d’élève dont la fille a survécu. De ce que l’on sait, il tentait d’approcher l’établissement indirectement.

Nous évoquions la disparition de la petite amie d’Adam Lanza, en réalité c’est celle de son frère, Ryan, dont il s’agit.

Grosse incohérence de la version officielle, Adam Lanza est censé être arrivé à 9:35 à l’école Sandy Hook, masqué donc non identifiable par témoin. Entre 9:46 et 9:49, Lanza cesse de tirer : il a tué 27 personnes. Cela donne une très grosse dizaine de minutes durant lesquelles :

– Il a du forcer la porte close de l’établissement avec son arme

– Il a abattu la principale et son adjointe dans le couloir

– Il a tué la professeur Lauren Rousseau et 15 de ses élèves

– Il a perpétré d’autres meurtres en arpentant l’école

–  Il s’est suicidé à l’arrivée des premiers secours, vers 9:49

Il a donc, au maximum, disposé de 14 minutes pour cela. Cela aboutit à 2 morts par minutes pendant un quart d’heure, le tout en se déplaçant, y compris au premier étage. Des portes lui ayant été fermées, il a tenté plusieurs fois d’en enfoncer.

Ce rythme déjà impressionnant devient plus mystérieux quand on sait, selon le médecin légiste, que chaque victime compte entre 3 et 11 plaies par balle, infligées par un semi-automatique de calibre .223. Cela fait, au minimum, 89 balles tirées pour chacune desquelles le meurtrier présumé a du appuyer sur la détente de son arme. Cela fait 6 balles par minute. Et il s’agit des balles ayant atteint leurs cibles, or selon toute vraisemblance, Adam Lanza a du en manquer un certain nombre. À ce bilan il faut ajouter deux blessés.

En sachant que l’acharnement du meurtrier l’a poussé à tirer jusqu’à 11 balles sur une de ses victimes – soit près de la moitié d’un chargeur de son arme – on constate à quel point il a agi avec rapidité. Le médecin légiste a affirmé qu’il avait deux chargeurs couplés au premier, attachés ensemble par bande. C’est ainsi qu’il explique la rapidité du tir : 3 chargeurs de 26 balles font 78 balles. Il aura donc du utiliser un autre chargeur, ou recharger son arme.

Cette cadence de tir et cette efficacité sont pour le moins surprenante.

Autre élément troublant, selon la thèse officielle il n’y a eu aucun tir à l’extérieur du bâtiment. Pourtant, des photos démontrent que le véhicule de Lauren Rousseau, tuée dans sa classe, comporte des impacts de balles. Encore plus curieusement, ceci a été révélé par des journalistes rendant visite au père de Lauren Rousseau. Alors qu’ils sont dehors, les journalistes découvrent le véhicule. Le père explique que les autorités la lui ont remise. Étrange pour une pièce à conviction, non placée sous scellée.Selon les journalistes, les impacts s’expliquent par la fusillade : problème, les tirs ont lieu en profondeur dans le bâtiment, il aurait donc fallu que les balles traversent les murs. La voiture ayant été déplacée, on ignore leurs trajectoires.

Officiellement les tirs cessent quand la police arrive sur les lieux. Pourtant le scanner radio démontre qu’un policier, en contact avec du personnel de l’école, affirme que les tirs se poursuivent.

Loading...

1 COMMENT

  1. Toutes ces incoherences rappellent etrangement un 11 Septembre mais cela n’a biensure aucun rapport… Ah la la, quel conspira-sioniste je fais 😉

Comments are closed.