Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (12/03/2014) Nikolaos Michaloliakos est le secrétaire général de l’Aube Dorée. Depuis des mois, il est emprisonné avec d’autres parlementaires nationalistes grecs, après que le Congrès juif Mondial ait exigé du gouvernement grec qu’ils répriment l’opposition identitaire. Il vient d’accorder une interview relayée par Jeune Nation :

Non ! Il n’y a pas le moindre doute que les fonctionnaires du gouvernement, au regard des prétendus « services de sécurité », savent pertinemment eux-mêmes que nous sommes innocents. Malgré cela, ils nous incarcèrent ILLÉGALEMENT et SANS PREUVE en prison.

Je sais cela très bien et nous avons même été informés par le procureur quand nous avons été déférés devant lui pour la mise en accusation. Il a dit, en présence d’avocats, qu’il existait déjà des enregistrements de nos conversations téléphoniques concernant un assassinat, mais cette preuve, dont il a lui-même parlé, n’a jamais été déposée au tribunal. Est-ce juste une coïncidence que leur greffier, ce même jour, a été démis de ses fonctions ?

Je suis absolument sûr que mon point de vue est partagé par les gens qui transcrivaient mes conversations téléphoniques. Pourquoi le tribunal ne diffuse-t-il pas simplement et publiquement mes conversations ?

Ils ne peuvent pas le faire pour une raison simple, c’est que cela établirait que je ne suis pas coupable et que je suis donc INNOCENT. Il serait très clairement établi qu’il n’y a pas d’« organisation criminelle ».

Non ! Ils n’ont absolument aucun doute concernant notre innocence. Ils nous gardent en prison en sachant que nous ne sommes pas coupables, sachant que les conversations qu’ils ont enregistrées à partir de nos téléphones n’ont rien donné. Les enquêteurs affirment qu’ils montreront la preuve dans les conversations. La question est désormais de savoir pourquoi ils ne la montrent pas ?

Parce que la diffusion de ces enregistrements ferait s’écrouler toute leur charge à propos « d’organisation criminelle » comme un château de cartes et prouverait notre innocence. Donc, sachant tout cela, ils nous gardent nous, innocents, en prison. Pourquoi ?

À d’abjectes fins politiques, pour des raisons électoralistes seulement. C’est la tyrannie et ils démontrent, avec ce qu’ils ont fait, ce qu’ils feront.

Loading...