Les oligarques juifs et l’Ukraine « démocratique »

0
Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (08/08/2014) Pour comprendre ce qui se passe en Ukraine depuis le coup d’état organisé par la CIA et le Département d’Etat américain, il est fondamental de connaître les personnes qui l’ont mis en oeuvre.

Le nouveau président ukrainien : Petro Porochenko (Walcman)

BHL - Petro Porochenko

Le nouveau président ukrainien aux côtés de Bernard Henri-Lévy

Juif de Moldavie, âgé de 49 ans, fils d’Alexiej Walcman. Son père fut exclu du Parti Communiste d’Ukraine en raison des nombreuses escroqueries dont il se rendit coupable dans les années 80. Après la chute de l’URSS, il rachète plusieurs entreprises de confiserie qui lui permettront bientôt de détenir le monopole du marché du chocolat ukrainien. En 2013, ses produits sont interdits en Russie en raison de la présence d’éléments chimiques cancérigènes. Il se hissera au conseil de la Banque Nationale d’Ukraine et, moyennant d’innombrables montages financiers, deviendra un des bailleurs de fonds de la révolution « orange » en 2004. En 2014 il devient le nouveau président de l’Ukraine, après le coup d’état du 22 février de la même année. Fortune estimée à 1 milliards de dollars US par Forbes.

Le premier ministe ukrainien : Arseni Yatsyenyuk

Arseniy-Yatsenyuk-_1

Arseni Yatsenyuk est tout sauf un patriote ukrainien puisqu’il a participé au dernier sommet de la Commission Trilatérale en Pologne, une organisation transnationaliste créée par le juif Henry Kissinger. Lors de cette réunion, il a parlé sur le thème “l’Ukraine et l’Union Européenne”.

Ce qui peut s’expliquer par le fait qu’Arseni Yatsenyuk est juif, comme le confirme ce document de l’université anglaise d’Oxford :

“Né à Chernivtsi en 1974 de parents juifs ukrainiens”.

Le président du parlement ukrainien : Oleksandr Turchynov

Turchynov_0311

Ancien membre du SBU, service de renseignement militaire ukrainien sous contrôle de la CIA, Turchynov est lié au puissant parrain de la mafia juive ukrainienne, Semion Mogilevitch. Ce dernier, avec la juive Julia Timochenko, organisa une vaste opération de contrôle des marchés de l’énergie ukrainienne, se servant au passage sur les livraisons en provenance de Russie. Oleksandr Turchynov est officiellement converti au protestantisme évangéliste. Son église protestante se nomme « Le Verbe de Vie », une secte créée par le juif suédois Ulf Ekman. Cette organisation, liée à la CIA, focalise son développement dans les anciennes républiques soviétiques avec le double but de financer le départ des juifs en Israël et la conversion au protestantisme des Slaves orthodoxes. Il est depuis le coup d’état le président de la Rada, le parlement ukrainien.

Le financier de la Place Maïdan : Igor “Benya” Kolomoysky

oligarch-Igor-Kolomoisky

Deuxième fortune d’Ukraine, à 2,4 milliards de dollars selon Forbes, Kolomoysky est double national israélo-ukrainien. Financier, il a profité de la chute de l’URSS pour prendre des parts dans tous les pans de l’économie ukrainienne. Il est un des principaux bailleur de fonds des agitateurs de la place Maïdan. Après le coup d’état, il a été nommé gouverneur de la région prorusse de Dnipropetrovsk dont il possède le club de football.

Le pro-américain : Viktor Pinchuk

1040404340

La plus grande fortune d’Ukraine, estimée à 4 milliards de dollars, réalisée comme il se doit en s’emparant des secteurs clefs de l’économie ukrainienne à la chute de l’URSS. Depuis les années 2000, il utilise sa fortune pour promouvoir à l’agenda pro-US en Ukraine, notamment lors de son forum annuel de Yalta où, entre autres, des gens comme Bill Clinton participent. Il a financé un documentaire réalisé par Steven Spielberg sur « l’holocauste en Ukraine »

Julia Timochenko

Yulia-Tymoshenko1

Juive balte liée au milliardaire juif Georges Soros. Ancienne égérie de la « révolution orange » financée par ce dernier, elle avait bâtie une immense fortune sur le vol de l’argent généré par la vente de gaz russe en Ukraine. Ancien premier ministre, elle fut plus tard condamnée pour corruption et emprisonnée, avant d’être libérée lors du coup d’état du 22 février 2014. Une de ses conversations téléphoniques avait été révélée au grand public sur Youtube lors de laquelle elle confiait vouloir exterminer les 8 millions de Russes d’Ukraine. Au parlement ukrainien, son parti est allié à Svoboda, un pseudopode pro-US.

Vadim Rabinovich

rabinovitch-635x357

Déchu de sa nationalité ukrainienne dans les années 90 pour les innombrables escroqueries dont il s’était rendu coupable, Rabinovich avait fui en Israël où il avait obtenu la nationalité de l’entité sioniste. Le jugement fut plus tard inversé, grâce à de larges pots-de-vin. De retour en Ukraine, il devint un des puissants dirigeants de médiats dans ce pays. Président du parlement juif d’Ukraine et vice-président du congrès juif européen, il a créé une chaîne de télévision juive internationale, Jewish News One. Il se présente à l’élection présidentielle de 2014 où il obtient 2,25% des voix. Rabinovich est un ennemi déclaré de « l’extrême-droite ».

Loading...
SHARE