526x297-0Ra

BREIZATAO – ETREBROADEL (16/08/2014) On en sait davantage sur le mentor d’Aymeric Chauprade, François Thual. Si nous avons évoqué en détails, grâce au travail du Dr Ploncard d’Assac, l’affiliation maçonnique du maître et de l’élève (Lire ICI), l’engagement ultra pro-israélien de François Thual était encore inconnu du public. Voilà qui est corrigé suite à la publication récente sur le site PANAMZA (pro-islamique) d’une synthèse concernant Thual. En voici le contenu, avec les liens :

Sur leurs sites respectifs (ICI et ICI), les deux hommes rappellent eux-mêmes leur proximité, à la fois affective et intellectuelle.

En quoi Thual, par ailleurs professeur au Collège interarmées de défense et ex-conseiller aux affaires stratégiques du président du Sénat, peut-il être aisément qualifié d’ultra-sioniste? Tour d’horizon.

* Il est membre du comité directeur de l’association France-Israël dirigée par le Likudnik Gilles-William Goldnadel.

* Il a co-rédigé un livre intitulé « Géopolitique d’Israël » avec son « ami » Frédéric Encel – géopolitologue pro-israélien, ancien dirigeant du Bétar, groupuscule juif extrémiste – dans lequel il réfute l’existence de tout « lobby » sioniste.

L’ami de François Thual, Frédéric Encel, parle de lui-même et de sa véritable appartenance :

* Il a fustigé, lors d’un procès parodique, l’affaiblissement -consécutif au rapport onusien Goldstone- de l’image d’Israël.

L’honnêteté commande de dire qu’un individu ne peut être tenu pour comptable des engagements de son mentor et prédécesseur. Cependant, sachant que François Thual a fait entrer Aymeric Chauprade en maçonnerie, que leur relation était donc non seulement intellectuelle mais aussi « philosophique », il paraît absurde d’imaginer que Thual ne se soit pas assuré de ce que Chauprade partageait ses convictions sur ce qui constitue son « coeur de doctrine » avant de l’installer à l’Ecole de Guerre. Et, au surplus, par les autorités du ministère de la Défense elles-mêmes.

Le virage « antisioniste » d’Aymeric Chauprade en 2009 n’a d’ailleurs pas entamé leurs relations puisque ces derniers ont toujours affecté de se porter publiquement considération mutuelle jusqu’en 2014.

Compte tenu :

– du virage pro-israélien et néo-conservateur brutal d’Aymeric Chauprade – « Israël n’est pas l’ennemi de la France » – après être devenu le « Monsieur Diplomatie » du FN,

– de son appartenance à la maçonnerie tenue secrète jusqu’à cette année, et d’ailleurs révélée par une source indépendante,

– de son évolution dans le milieu de la Défense, milieu par définition situé au coeur des manoeuvres du renseignement français,

La question est posée de savoir si :

– Aymeric Chauprade a « platement rallié », par intérêt, la ligne pro-israélienne et néo-conservatrice d’un FN phagocyté par le Likoud via les relations privilégiées entre Marine Le Pen et Gilles-William Goldnadel notamment

ou si :

– Aymeric Chauprade a participé à une entreprise plus ambitieuse visant à circonvenir les options géopolitiques d’un courant politique, pris au sens large, en pleine expansion

Rappelons en tout cas que depuis février 2013, le gouvernement français lui a signifié son retour en grâce (source) :

Le 5 décembre dernier, il a été invité par un courrier du ministère de la Défense à un séminaire d’officiers généraux des forces terrestres. Quelques mois auparavant, le 11 février 2013, Aymeric Chauprade avait aussi été convié à présenter un « panorama géopolitique du monde contemporain », devant les étudiants de l’Institut des Hautes Etudes de Défense nationale. Dans un courrier à en-tête du Premier ministre, le département des stages et séminaires a salué cette conférence « unanimement appréciée par les étudiants, tant pour son contenu de très grande qualité que pour sa pédagogie »

C’est aussi en mars 2014, alors qu’il est membre du FN, qu’il passe encore pour « antisioniste » et opposant à l’atlantisme, qu’il reçoit des mains du ministre des Finances de l’époque, Bernard Cazeneuve – actuel ministre de la Police – le prix Turgot. Notre dissident a donc goûté aux joies des salles de réceptions de Bercy, en pleine gouvernance socialiste, pour se voir récompenser par le frère du Grand Orient Cazeneuve.

Nombre de personnes avaient vu l’arrivée de Chauprade au FN comme un choix surprenant par rapport à la ligne pro-israélienne et néo-conservatrice adoptée par ce parti sous l’égide de Marine Le Pen. Peu pouvait savoir qu’il s’agissait en fait d’une confirmation de cette même ligne, Chauprade ayant soit rallié, soit oeuvré en sous-mains dans ce qui serait une manoeuvre classique d’infiltration d’un milieu politique donné.

Abonnez-vous à la newsletter de BREIZ ATAO !

2 COMMENTS

  1. Un détail, une bricole: Hichem Hamza « pro-islamique » ?! Antisioniste très certainement mais,sauf erreur de ma part, je n’ai lu nulle part de sa part, un article apologétique de l’Iran islamique (par exemple), ou donnant à conclure qu’il serait pour toute « république islamique ».

    Seraient-ce ses origines maghrébines qui l’dentifieraient automatiquement de « pro-islamique  » ? Sinon,doit-on déduire que, par exemple, le Dr Pierre Hillard, entre-autres,serait « catho-intégriste pro-Mgr Lefêvre ?

    Pour le reste, ça me va. Infiltrer-neutraliser-dévoyer, tryptique cher à Mr Ploncard d’Assac,se vérifie dans toute sa noirceur de basse-politique et de bas-christianisme et ne peut surprendre que ceux qui n’écoutent pas ou ne retiennent pas que :  » Les gouvernements sont dirigés par de tous autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’oeil ne plonge pas dans les coulisses » « . (Benjalain Disraéli).

    Pour rire un peu,on peut dire que le caméléon Chauprade, dans les arrières-loges, est qualifié par ses maîtres de « brillant »,distançant ainsi les « frères perroquets », les « frères cartes de visites » et autres « frères couteaux et fourchettes ». Véridique de cynisme pour tous ces rampants. Je pouffe comme dirait le très regretté Pierre Desproges.

    • Dire que ce site est de sensibilité islamique ne paraît pas excessif, sans qu’il soit religieux stricto sensu. Si l’individu est sunnite, il n’est pas surprenant qu’on y trouve pas d’apologie de l’Iran chiite !

Comments are closed.