Loading...

la-reaction-de-marc-le-fur-ump

BREIZATAO – POLITIKEREZH (22/11/2014) Les élections régionales offrent, nous le savons, peu d’intérêt dans la mesure où les pouvoirs de l’état régional breton sont dérisoires et ses marges budgétaires insignifiantes. Cependant, l’exécutif régional, de par sa visibilité évidente, permet à celui qui l’occupe d’user et d’abuser de celle-ci à des fins idéologiques. Une exercice dans lequel Le Drian s’est illustré longtemps.

Qu’on ne se méprenne pas sur l’approche nationaliste de ce suffrage : elle est ici exclusivement tactique. La victoire de l’UMP française sera donc pour les intérêts bretons sans utilité. A une exception près : la liquidation du pouvoir socialiste au plan de l’état régional. A ce titre, les options sont limitées et il faut faire feu de tout bois pour accélérer cette destruction.

A nos yeux – et nous encourageons nos sympathisants et compatriotes à faire de même – Marc Le Fur incarne la garantie d’une présidence régionale de coloration identitaire acceptable. Le député des Côtes-d’Armor est un Catholique sincère, un conservateur respectable et plus encore, un politique convaincu et habile. Son patriotisme breton est sûr et n’est pas perverti par l’idéologie mortifère du socialisme.

A contrario, Bernadette Malgorn incarne l’étatisme autoritaire jacobin dans ce qu’il a de plus caricatural. Sans imagination et sans talent, elle est la représentante de l’énarchie française dont nous ne voulons pas. Le choix est donc vite fait.

L’urgence absolue, c’est l’anéantissement systématique, à tous les échelons, des organisations de gauche. Parti Socialiste Français en tête. La victoire du vote UMP est une première étape dans ce déplacement progressif de l’électorat vers nos thématiques. L’intérêt d’une telle liquidation est de priver les partis de gauche d’élus, d’argent public, d’exposition médiatique. En découle la réduction de crédits à destination des associations gigognes qui sont également ses clientèles et gardes-rouges.

Très concrètement, détruire la gauche française au plan de l’état régional offre donc des avantages immédiats. Il en va de même au plan départemental. En déplaçant progressivement le conflit électoral entre l’UMP, le centre qui lui est subordonné, et le FN, nous mettons un terme à la présence socialiste et marxiste dans le rapport de force politique de ce début de 21ème siècle. Une réalité déjà bien avancée dans de nombreuses parties de l’Hexagone.

En somme, nous devons progressivement faire du Parti Socialiste Français le PCF d’aujourd’hui. Tout y conduit, accélérons donc ce processus en faisant les choix tactiques les plus utiles. Marc Le Fur est de ceux-là.

Loading...