« Pourquoi j’ai choisi la Russie contre l’Ouest socialiste, maçon et juif » par Boris Le Lay

71
1489

1506927_459906427452467_821793092_n

« Au sujet du jugement, parce que le Prince de ce monde est déjà jugé. »

Evangile selon Saint-Jean 16 : 11

BREIZATAO – PENNADSTUR (06/02/2015) Ceci est un texte très personnel qui n’engagera que moi. Ce texte sera imparfait, contestable, mais définitif. Celui de mon choix personnel, malgré les nombreuses réserves qui sont les miennes, pour la Sainte Russie comme dernière puissance chrétienne contre l’Occident juif, athée et matérialiste. Ce que l’on appelle de nos jours, la « démocratie ».

La Russie est le dernier rempart de l’Europe blanche et chrétienne. Toute la Russie n’est pas blanche et toute la Russie n’est pas chrétienne. Mais l’est-elle moins que nos régimes écroulés et voués à la mort raciale et spirituelle que lui promettent les forces occultes de la maçonnerie, du marché, du socialisme ou du marxisme ?

Quiconque me dira que le poison juif cosmopolite prend racine à Moscou n’aura, de ma part, qu’un sourire dubitatif. Qu’y a-t-il en face ?

Je choisis, sans idéalisation, la Russie de Vladimir Poutine plutôt que le faux Occident du demi-nègre Obama, idiot utile des juifs et de la finance internationale et de leurs laquais de la ploutocratie systématique. En tant que Breton, en tant que Celte, en tant que Catholique je coupe mes derniers ponts avec le parlementarisme maçon, socialiste et athée qui m’a, dès l’origine, condamné à la mort sociale pour déviationnisme.

Je le fais avec d’autant plus de difficulté que j’admire le Peuple Américain à la liberté duquel a contribué mon mentor, le Colonel Armand Tuffin de la Rouërie, Général de la Continental Army. Avec d’autant plus de difficulté que j’aime les nations britanniques. J’aime l’aspiration libératrice des hommes fondateurs de l’Amérique comme celles des individus libres de Grande-Bretagne. Je suis, comme Breton, frère des Gallois et proche des Gaëls d’Ecosse ou d’Irlande. Je les comprends. Je suis un Celte de l’Extrême-Occident.

Mais je ne reconnais plus l’élan libérateur de ces peuples dans leur allégeance à l’apostasie démocratique et matérialiste du marché et à l’indifférentisme religieux. De Valera accepterait-il cette insupportable perversion ? Non. Breton, ma race est d’abord et avant tout contemplative, voué au service de la Vérité et des spéculations mystiques.

Pour moi, Moscou l’Orthodoxe est devenue le dernier phare de la race blanche chrétienne et de sa mission sur terre.

L’empire du Mal réside à New York, Londres, Paris et Tel Aviv. Pas à Saint-Pétersburg ou Moscou. En tant que Breton, face à la république des loges et à l’Axe ploutocratique perverti, mon choix est fait.

Je choisis le Christ car je choisis la foi de nos 7 saints fondateurs de la Sainte Bretagne.

Je ne me reconnais pas davantage dans ce Pape qui couronne les damnés de l’homosexualité et célèbre les socialistes et les maudits de la synagogue. Ce Pape qui bénit l’invasion islamique au lieu d’appeler à la Croisade comme Dieu le lui commande. Cette église faussement catholique, marche-pied de Satan sur la Chrétienté, qui mène à la perdition.

Je souhaite que les armées saintes de la Russie chrétienne marchent sur l’Europe athée et l’écrasent dans le sang et qu’elles fassent la volonté de Dieu et de l’Archange Saint Michel.

Ne me demandez plus ce à quoi j’aspire, je vous l’ai dit : à la destruction de la démocratie impie et à la victoire des armées chrétiennes sur les chiens qui combattent le Bien décrété par le Ciel. Vous serez avec nous ou contre nous. Peu importe où je me trouve et où se trouvent les Chrétiens. Vous choisirez la Croix ou l’apostasie. Pour ma part, j’ai choisi la Sainte Russie.

Vous les traîtres, les laquais des juifs, de l’islam, de la ploutocratie, les traîtres à toutes les patries, il ne vous reste plus qu’à mettre une cible sur ma tête. C’est le moins que vous puissiez faire.

Que nos ennemis puissent périr dans le feu éternel préparé pour eux par le Christ. Je me charge, avec des millions d’autres, de les y précipiter.

Et toi, Breton, Français, Européen, choisis ton camp. Voici que l’heure est venue.

Boris le Lay

SHARE

71 COMMENTS

  1. Oh un homme courageux, qui dit ce qu’il pense, et qui pense bien. Bravo à mettre dans les favoris. Ca fait en gros 60 ans que nous sommes sous tutelle matérialiste vivement que le ménage soit fait, que l’on botte le fion aux 68tards qui n’ont d’humain strictement que l’apparence.
    Un Normand.

    • Vincent cela fait 70 ans depuis le 6 juin 1944 que nous sommes sous tutelle impérialiste !
      Tu devrais le savoir en tant que normand, notre terre a été « libérée » de maniere atroce .

  2. Tout est dit. Même si l’on peut se poser des questions quant à l’entrée en vigueur d’une « loi Gayssot » en Russie. Législation approuvée par le gouvernement Poutine.

    La haine des élites mondialistes pour notre civilisation est incommensurable.

    • Oui, c’est certain mais la Russie marche sur des oeufs. Des oeufs juifs en l’occurrence.

      • Je dois avouer que j’avais de grand espoirs en Poutine en début d’année 2014, mais qu’aujourd’hui je ne sais plus trop que penser…

        Je me demande parfois si finalement Pierre Hillard n’a pas raison, et que Poutine n’est finalement qu’un membre de l’oligarchie mondiale (après tout il fut choisi directement par Elstine) jouant son rôle…

        Aujourd’hui encore, au travers de cette rencontre avec ces ordures de Merkel et de Hollande, je me dis que les combattants de la Novorossia font encore se faire poignarder dans le dos, au moment même où ils étaient sur le point d’infliger une défaite retentissante à l’empire… d’où l’intervention panique de ce dernier par le biais de ses laquais français et allemand d’ailleurs…

        • Non, Poutine est fiable à 100%. Faites lui confiance. Tout ce qui peut être fait, il le fait.

          • Je l’espère de tout mon coeur. Mais avec toutes ces trahisons ces quarante dernières années, permettez-moi d’être sceptique.

            Le dernier dirigeant à s’être réellement dressé contre l’empire fut De Gaulle. Oui, je sais, il y aurait beaucoup à lui reprocher. Toutefois ce que je constate est que personne n’est jamais entré en guerre directe avec l’hégémonie du dollar américain comme De Gaulle. Il fallait vraiment des couilles pour faire ce qu’il entreprit. Il était à deux doigts de faire écrouler leur château de cartes… d’où mai 68 et tout le reste (révolution colorée) d’ailleurs…

            Ayant une formation financière… quand je lis des articles sur la politique de De Gaulle contre le dollar… je suis sur le cul… je n’en reviens pas de la paire de couilles de ce type… et évidemment ça me rempli de regrès… je me dis que la France était très très proche de retrouver sa souveraineté…

            Et que si De Gaulle avait eu un peu plus de temps devant lui, il aurait peut-être pu restaurer la monarchie…

        • Même réflexion que vous Chaban, concernant les thèses de Pierre Hillard. Il peut se tromper, évidemment, mais il faut envisager la possibilité qu’il ait raison. L’avenir nous le dira prochainement, sans nul doute.

          • Euh, c’est un peu rapide Tyler !

            D’accord il était un peu hagard sur le sujet il y a 6 ou 7 ans, mais de l’eau a coulé sous le pont. A l’époque, dans une vidéo il s’était également dit « catholique non pratiquant ». Les choses ont bien changé, il a évolué (il le dit lui-même) et est maintenant catholique pleinement. Il a d’ailleurs adopté des opinions sédévacantistes (il est proche de Louis-Hubert Rémy).

            Les mahométans se sont jetés sur l’une de ses déclarations de l’époque (il a dit sur la radio RIM que l’islam était le dernier rempart au mondialisme, ce qui en soi, notez-le, n’est pas faux, vu le laminage que vatican2 a fait subir au Catholicisme !) et l’ont montée en épingle en la tirant du contexte et en la diffusant en boucle sur youtube. Or il a dit ça tout au plus 2 fois, ça a duré 2 mn, et plus jamais depuis.

            Il affirme en revanche que les zélites essaient de provoquer un « vatican2 de l’islam » pour le laminer à son tour, ce en quoi il a parfaitement raison, à mon avis. Le fait que l’islam soit une fausse religion n’a pas de rapport avec le propos, ici.

            Soyons donc honnêtes : on peut accuser Pierre Hillard d’avoir manqué de discernement il y a 6-7 ans, mais pas d’être un « illuminé ». Je suis même persuadée que pour ce qui est d’avoir les « pieds sur terre », il est un modèle. Il a de surcroît une qualité éminente : il n’est pas orgueilleux, ni arrogant.

          • Oui merci mais non. Valet des musulmans il l’est puisqu’il défile avec ces pouilleux dans la rue. Paranoïaque au dernier degré, bref, pas notre crèmerie.

          • Pierre Hillard attaquait aussi les nationalistes bretons, corses et tyroliens, qui auraient fait partie d’un complot pour livrer l’Europe à l’Allemagne.

  3. Le Christ n’a préparé aucun feu éternel pour personne. Ce sont tous ceux qui se détournent de la vérité qui choisissent de se précipiter dans l’oubli du néant. En aucun cas Dieu n’a choisi le mal pour eux, ce sont eux qui ont choisi le mal en se détournant de Lui.
    Pour le reste, je partage dans les grandes lignes cette déclaration. Poutine est un des derniers grands dirigeants à tenir compte de l’avis chrétien, orthodoxe en l’occurrence. A ce titre, il mérite notre reconnaissance.

    • « Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. »

      Saint Matthieu 25 : 41

      • Je viens re relire le chapitre 25 de l’Evangile selon Mathieu, et le moins qu’on puisse dire est que vous tordez complètement le sens du chapitre. Regardez selon quels critères la séparation est faite. Un jour un gauchiste se pointera et vous fera de la petite interpératsion littéraliste comme vous le faites du passage et vous dira que si vous n’accueillez pas la misère du monde, ou encore que vous réclamez l’expulsion d’un sans-papiers employé par une boulangère de votre crû, vous sera du côté des boucs et non des brebis à sauver contrairement à votre boulangère bien aimée. Comique.

    • « Le Christ n’a préparé aucun feu éternel pour personne » c’est véritablement em..erdant ces gens qui affirment des choses gratuitement, contre le bons sens,contre le droit, contre la Justice, contre la Foi, contre l’Eglise, contre l’histoire , contre les écrits des saints. C’est le job des hérétiques modernistes ce genre de chose et ainsi de détruire les vérités les plus indubitables. On ne s’étendra pas sur les motivations où les ignorances qui amènent à de telles erreurs.

      • Je ne suis pas contre le Châtiment divin, je ne souhaite pas remettre en question les Ecrits. Néanmoins, l’idée d’un Dieu qui punit et qui voue aux douleurs éternelles ne me plait guère. C’est une idée juive, au passage. Un peu perverse. Mais soit, c’est écrit dans les Evangiles, j’accepte donx le propos.

        • Non, les Juifs ne croient ni au paradis ni à l’enfer, ils ne croient pas à la vie éternelle et à la résurrection, ça n’existe pas dans le Judaïsme.

          Par contre, les Druides croyaient à une vie éternelle et à la migration des âme, les Grecs pythagoriciens aussi, les ancien peuples germains et scandinaves, les anciens Persans, les Indiens d’Inde et d’Amérique, et aussi les Égyptiens.

          Où avez-vous vu que c’était une croyance juive?

      • Et puis viendra le jour où un gauchiste vous resortira le passage de l’Evangile « tendre la joue gauche quand on vous a giflé la joue droite » … et là vous direz : « oui, mais la lettre, l’esprit, toussa ».
        Bah, allez vous faire enculer, bande de catholiques bretonnants de mes couilles, et c’est un orthodoxe qui vous le dit. Je note que l’idée de sucer la bite à Poutine vous fait triquer, et que dans le même temps vous n’avez rien compris du message des Evangiles. Bref, que vous êtes des merdes parfaites, des consanguins de mes couilles dont on fait les chrétiens qui n’ont rien compris au christianisme, et dont on fait aussi les gauchistes qui n’ont rien compris au paganisme. La même merde consanguine. Allez vous faire enculer, c’est la dernière fois que vous me voyez et pour cause, je me désabonne de votre site de merde. Allez vous faire enculer, bizh dan ton cul 😉 !

    • Oups : je viens de voir que le plus gros de ma réponse à votre com a disparu.
      Donc, oui : vous nous refaites le coup du Filioque…
      Qu’importe : que  » le Christ ait préparé un feu éternel  » ou qu’Il soit venu nous prévenir que le feu éternel était l’avenir obligé de ceux qui volontairement et en connaissance de cause vont contre la volonté divine… Le résultat c’est que ces gens-là grilleront en enfer.
      Les flammes seront probablement celles de leur honte, de leur rage… mais ils brûleront. Notre Dame l’a dit à La Salette, à Fatima… et le Christ le dit aussi dans les Évangiles, ne serait-ce qu’au chapitre 9 de Saint Marc :  » la géhenne, où le feu ne s’éteint pas, où le ver ne meure pas « .
      Voilà : c’est réparé.

  4. Bravissimo !

    Juste rajouter ceci en votre noble langue :

    Ha d’ar gasoni e respontont gant c’hoarzhadeg yac’h an trec’h !

    A galon ganeoc’h, bevet Breizh atav !

    (Et ceci dans la mienne : Cordiali saluti e mille grazie. Viva la Padania e viva l’Italia, sempre !)

  5. Nous devrions savoir dans l’heure qui suit si Poutine se dresse réellement contre l’empire.

    La soi-disante « initiative » de Merkel et Hollande intervient au moment même où les insurgés de Novorossia allaient infliger, une nouvelle fois (comme en juin), une défaite cinglante aux mercenaires de l’OTAN.

    Et quand je vois ces articles nous racontant que Merkel et Hollande font ça indépendamment de Washington… ils se foutent vraiment de nos gueules.

    • Tout ceux qui ne respectent pas les Commandements vont y avoir droit.

      Tu ne voleras pas. Et par extension directe : Tu ne laisseras personne te voler.
      Tu ne convoiteras pas les biens d’autrui. Et par extension directe : Tu ne laisseras personne convoiter tes biens.
      Tu ne tueras pas. Et par extension directe : Tu ne laisseras personne te tuer.
      Etc…

  6. Vous avez raison Boris Le Lay, la Russie se couvre des milliers d’églises rétablies et reconstruites, comme d’une robe dorée, après 70 ans d’athéisme et de socialisme forcé.

    Cela fait penser à la chronique de Raoul Glaber qui écrivait : « On croyait (au IXe siècle) que l’ordre des saisons et les lois des éléments qui jusqu’alors avaient gouverné le monde étaient retombés dans un éternel chaos, et l’on craignait la fin du genre humain »

    « Et comme approchait la troisième année qui suivit l’an mil de l’Incarnation, on vit sur presque toute la Terre, mais surtout en Italie et en Gaule, rénover les basiliques des églises. Bien que la plupart, fort bien construites, n’en eussent nul besoin, une volonté de perfection poussait chaque communauté à en avoir une plus somptueuse que celle des autres.
    C’était comme si le monde lui-même se fût secoué et, dépouillant sa vétusté, ait revêtu de toutes parts une blanche robe d’église. Alors, presque toutes les églises, les sanctuaires dédiés aux divers saints, et même les petits oratoires des villages, furent reconstruits plus beaux par les fidèles » Raoul Glaber

    Les Russes ont an plus la chance de posséder la Bible dans la traduction de la reine Catherine qui a été faite directement sur la version grecque de Septante.

    Cependant, il faut être prêt à faire la guerre comme soldat, mais il ne faut jamais la souhaiter une guerre, car c’est un malheur.

    Le génaral Pierre-Marie Gallois disait : « Je déteste la guerre parce que je l’ai faite. »

  7. La Vierge de Publier contrainte de déménager

    Polémique au nom du respect de la loi française de séparation des Eglises et de l’Etat, la justice estime qu’une statue de la Vierge doit quitter le parc municipal.

    Au nom de la défense de la laïcité, l’association de la Libre Pensée de Haute-Savoie s’était émue de l’apparition d’une statue de la Vierge dans un parc municipal. «Juste à côté de la source Souriane, où les gens viennent chercher de l’eau d’Evian», précise José Goëmans, président de l’association.

    Suite au refus du maire, Gaston Lacroix, de déplacer ladite statue, le Tribunal administratif de Grenoble a été saisi. Il a rendu sa décision le 29 janvier. S’appuyant sur la loi française de séparation des Eglises et de l’Etat (1905), la justice annule le refus de l’édile.

    http://www.tdg.ch/geneve/grand-geneve/vierge-publier-doit-deplacee/story/24832507

  8. Ce qu’écrit Boris provient d’un penchant trop penché pour l’idéalisation. Voilà le raisonnement. Si Poutine défend la Russie et l’Eurasie, alors la marche folle de l’Umkehrung occidentale s’arrêtera net. Si la marche folle s’arrête net, nous pourrons, avec l’aide russe, redresser l’Occident de l’intérieur. Si nous le redressons, nous pourrons redresser l’identité bretonne, autour des blancs catholiques de langue bretonne ou gallèse. Donc, le Breton doit soutenir Poutine.

    Placer ses espoirs de Breton à l’étranger, c’est un trait permanent dans l’histoire de la Bretagne, et particulièrement de Breiz Atao.
    Mais il y a un risque à jouer ce genre de jeu.

    Les militants du Breiz Atao d’il y a 70 ans ont payé très cher leur adhésion à l’Allemagne, alors que l’Allemagne n’en avait pas besoin : l’hitlérisme était imparfait, trop mêlé de pangermanisme, pas assez bon pour l’export. Céline l’a vu dès 1938, dans Bagatelles.
    La Bretagne a souffert de cette alliance.
    Les messes en breton ont disparu à la soi-disante Libération, et la culture bretonne a pu ensuite être persécutée dans le silence, ou plutôt le bruit de la modernité techniciste.
    Bien sûr, ils avaient de bonnes raisons de préférer Hitler au Général Micro et toute sa clique de parigots et de socialo-bolchéviques !
    Mais du coup, on a trop bien compris, à Paris, dans les loges et chez les juifs, le problème que posaient les Bretons. Il serait intéressant à ce propos d’étudier si l’industrialisation forcée de la Bretagne après-guerre était sans arrière-pensée. Aurait-t-on compris qu’on pouvait ainsi mieux déraciner les Bretons ? Cette région aux 3/4 MRP et DVD en 1945, fut en effet une région PS-UDF 40 ans plus tard… et déchristianisée tout aussi vite, alors que la Vendée, elle, a gardé sa mémoire.

    On peut remonter au moyen âge, où on pensait, encore quelques années avant la naissance d’Anne de Bretagne, s’allier à la couronne anglaise. Lorsque nous fîmes le choix de la France, nous avons pu poser nos conditions.

    Mais plus récemment encore, aux référendums de Maastricht en 1992 et du TCE en 2005 : quelle est la région qui a voté « oui » en masse pour la soumission à Bruxelles au nom de l’Europe des régions ? C’est même la Bretagne qui a fait pencher la balance en 1992 ! Ah, on adore l’étranger, on l’adule.

    Mais je crois que la sauvegarde et la transmission de la culture bretonne et de ses valeurs, est foncièrement une entreprise de petite échelle. C’est l’écriture de livres, de films, la création d’associations, de réseaux marchands avec préférence nationale (bretonne), d’xorganes d’information. Le but doit être d’attirer le vulgum pecus, ou au moins l’homme d’influence, mais pas de tirer des plans sur la comète. Une fois que De Villiers réussit le Puy du Fou, le reste en découle.

    À ce propos, la révolte catholique… c’est à quelle adresse ?

    • Yoann:  » Placer ses espoirs de Breton à l’étranger « 

      Ça ne mange pas de pain de dire qu’on préfère Poutine à Hollande et Obama.

      « La Bretagne a souffert de cette alliance. »

      Les admirateurs du national-socialisme se trouvaient autant en France qu’en Bretagne. Par contre, les USA ont combattu le national-socialisme de leur mieux, en faisant périr des millions d’Allemands. Mais le résultat est le même aux USA qu’en France et en Allemagne: remplacement de population pour tout le monde.

      Si Breiz Atao s’était converti au marxisme et avait proclamé le droit divin des Français à régner sur nous, ça n’aurait rien arrangé. Par contre, c’est réconfortant aujourd’hui de lire leurs écrits et de constater que c’étaient des gens bien, intelligents et idéalistes.

      « Les messes en breton ont disparu à la soi-disant Libération, et la culture bretonne a pu ensuite être persécutée »

      La politique d’extermination de la langue bretonne date de bien avant la guerre. Et de nos jours, une politique similaire vise la France. Entre les programmes de téléréalité, les documentaires sur la shoah, la propagande pour le métissage, la télavivision ne représente pas du tout l’identité française.

      « Aurait-on compris qu’on pouvait ainsi mieux déraciner les Bretons ? »

      Les nationalistes bretons se souviennent de Debré, qui a dit qu’il fallait peupler le centre et dégager la Bretagne. C’est le même type, petit-fils de rabbin, qui s’était mis en tête de repeupler la Creuse avec des enfants réunionnais. Son point de vue était visiblement le même qu’à la Licra: l’identité française n’a rien à voir avec la filiation. Il ne s’agit pas là d’une idéologie française, même si Debré avait le soutien de l’étatiste De Gaulle. En tout cas, de nos jours, la politique de déracinement forcé ne vise pas plus les Bretons que les autres.

      « Lorsque nous fîmes le choix de la France… »

      Nous ne fîmes le choix de rien du tout. On a perdu la guerre. Certains se sont fait acheter, et voilà.

      « je crois que la sauvegarde et la transmission de la culture bretonne et de ses valeurs, est foncièrement une entreprise de petite échelle. »

      Personnellement, je n’ai plus aucune culture à transmettre. Il me reste juste mon identité génétique, qui me rattache aux autres Bretons et aux autres Blancs, face à la Licra et au gouvernement, qui veulent me régler mon compte. C’est comme si on était sur le Titanic qui commence à s’enfoncer rapidement. Je ne vais pas me remettre à mes cours de breton en m’empêchant de regarder par le hublot.

      La priorité actuelle n’est pas de transmettre quelque chose, mais de ne pas se laisser physiquement remplacer. Au niveau individuel et local, il faut une stratégie défensive. Il faut protéger ses enfants, les éloigner de la télé, leur expliquer que le gouvernement veut les zigouiller. Il faut aussi tisser des liens sociaux. Mais ça ne fera que retarder notre fin.

      Si on veut sauver notre peau, il faut agir au niveau au dessus, par une stratégie offensive. Il faut dénoncer le pouvoir actuel et organiser la révolte. Tous les efforts accomplis à l’échelle locale et individuelle seront très vite balayés si le camp pro-européen n’arrive pas à reprendre le pouvoir dans tout l’occident.

  9. Vous vous méprenez, je ne dis absolument pas que le destin breton repose d’abord et avant tout sur l’étranger. Il repose sur les Bretons et personne ne se substituera à eux et aux nationaux. Aucune puissance extérieure ne fera le travail que doivent faire les Bretons eux-mêmes.

    Si vous me lisez et écoutez que je dis à ce sujet, je distingue bien l’Europe Occidentale de l’Europe russe.

    Mais – et c’est vraiment central – il n’y a plus que deux camps. Le camp chrétien européen (la Russie n’est pas intégralement européenne, il faut nuancer, mais son coeur l’est) contre le camp judéo-protestant, ploutocratique et maçon. Il n’y en a pas d’autre. C’est en somme une question globale de dimension spirituelle, de conception du monde.

    Comme tout est dialectique, ce qui se passe en Russie influence ce qui se passe chez nous et inversement. Les Bretons doivent aussi avoir une diplomatie et une géopolitique.

    • Message pour Boris (excusez-moi de le mettre ici, mais que faire d’autre ?) :
      Dites-voir Boris, vous m’avez répondu sur youtube que vous étiez intéressé par les docs concernant la Suède et l’Allemagne et leur persécution envers les parents qui veulent instruire leurs enfants à la maison.

      Je vous ai demandé un mail en vue de vous les envoyer, et toujours pas de réponse.

      Vous êtes toujours intéressé, ou pas ? Merci de répondre, j’avais préparé un dossier avec des liens pour vous, mais je ne vais pas les garder 107 ans !

      Si vous avez trouvé ça ailleurs, tant mieux, mais répondez, au moins !

      Amicalement,

  10. Nous ne sommes pas des Protestants : il y a la Tradition, le Magistère et les Saintes Ecritures. L’enseignement traditionnel de l’Eglise éclaire donc le Catholique sur le comportement à adopter. Et le pacifisme n’en fait pas partie. Il y a une différence entre être pacifique et pacifiste.

    • Du reste, quand le Christ dit d’aimer ses ennemis, il parle des ennemis privés, des « inimici », pas des ennemis publics, de ennemis de la nation, des « hostes ».

      Cette différence entre ennemis privés (adversaires ou concurrents) et ennemis politiques est fondamentale, c’est elle qui fait que le combat est digne, humain, chevalesque, que la victoire fait honneur.

      On peut d’ailleurs définir les protestant par cette particularité qu’ils traitent tous leurs adversaires ou concurrents comme des ennemis.

      La définition que Karl Schmidt fait de la politique comme fondée en premier lieu par la distinction entre amis et ennemis, doit se comprendre sur cette opposition entre privé et public, nationaus ou compatriotes et étrangers, fidèles et renégats ou traîtres, personnes de bonne foi et menteurs.

      Jupiter, You-pater, Dieu le père, Dzieu, Dzeus est le dieu de la bonne foi, de la clarté, de la gaîté et de la force ouverte.

  11. Les damnés de l’homosexualité ? Certains s’en sortent. Pourquoi mets-tu les gens dans ces cases pareilles comme si elles étaient défintives ? Selon Ryssen, il est même possible de sortir de la judéïté. A mon sens, après 30 ans, il est bon de sortir de la sexualité tout cours.

  12. Pour ceux que cela intéresse: Les prophéties d’un boer sud-africain le « Siener » van Rensburg

    Dans l’Internet on trouve peu d’informations sur le Boer Sud-Africain Nicolaas van Rensburg. Il a pourtant eu des visions très importantes, notamment au sujet de la 3ème guerre mondiale.

    Nicolaas van Rensburg vint au monde le 30 août 1862 dans une famille de paysans boers de Wolmaranstad en Afrique du Sud. Très exactement dans la ferme Rietkuil près d’Ottosdal. Au lieu d’aller l’école il dut aider son père dans la ferme familiale. C’est pourquoi il était quasiment analphabète. Il ne pouvait lire, en balbutiant, que la Bible, et encore avec grande difficulté, mais il était incapable d’écrire. Le fait le plus étonnant est que cet homme qui fit des prédictions extraordinairement précises, qui se sont vérifiées, sur les évènements mondiaux, n’a jamais lu un seul journal. Son unique livre fut et demeura la Bible.

    Ce n’est que beaucoup plus tard qu’il demanda à sa fille Anna Badenhorst de transcrire ses visions par écrit. De cette transcription sortit un livre : Voix d’un prophète. Il en existe une traduction allemande depuis 2006 :

    Worte eines Propheten, der Seher van Rensburg.

    Nicolaas Pieter Johannes van Rensburg mourut à l’âge de 64 ans, le 11 mars 1926.

    Nicolaas eut ses premières visions dès l’âge de sept ans. Les apparitions consistaient en de nombreux symboles. Ces symboles sont énoncés dans ce livre. Au début van Rensburg a eu lui même de la peine à interpréter ses propres visions, mais il parvint à les déchiffrer avec le temps. Par exemple, il constata qu’un homme sans chapeau signifiait un mort.

    Etant donné le grand nombre de cas où ses prémonitions se sont vérifiées, le pieux visionnaire eut bientôt la conviction de tenir ses visions directement de Dieu. Il eut plus de 700 visions, concernant l’Afrique du Sud mais aussi la politique mondiale. Ces visions rappellent celles de Nostradamus, ainsi que celles de Saint Jean dans l’Apocalypse.

    Des généraux célèbres de la guerre des Boers, comme De La Rey et Kemp, le considéraient comme un vrai prophète. C’était aussi l’avis d’hommes d’état comme le général Hertzog, Louis Botha et J.-C. Smuts, qui témoignèrent en plusieurs occasions – et même au Parlement en 1916 – que les prophéties de Nicolaas van Rensburg s’étaient réalisées durant sa vie.

    Après la Rébellion de 1914, il fut condamné à deux ans de prison par le juge Lang, qui lui dit: “Vous mangez trop de viande le soir. C’est ça qui vous donne tous ces rêves et ces visions. Mais vous feriez mieux de garder vos rêves pour vous même, sinon je vais vous emprisonner pour le restant de la guerre!”

    Cette nuit là le vieux prophète déclara à un camarade de prison: “Ca me fait de la peine pour lui (le juge Lang) – je vois qu’il va bientôt être enterré.” Trois jours plus tard le juge mourut subitement et fut enterré.

    Van Rensburg prédit l’issue de la guerre anglo-boer le 16 Septembre 1899. Il en eût la vision une nuit: d’abord il vit des nuages tourbillonnants qui devenaient denses en une minute. Il pensait qu’une tempête se préparait, mais les nuages se dissipèrent révélant un paysage devant lui. Le lendemain il dit à ses amis qu’il avait vu des maisons en feu, des femmes et des enfants fuyant terrorisés. Il vit plusieurs milliers d’enfants agonisant ; le pays en flammes et ressentit lui-même physiquement les souffrances qu’il voyait.

    Après cela, les étranges visions se sont multipliées. Souvent il mit en garde le commandement boer au sujet des forces ennemies et ses visions se vérifièrent. Ses camarades boers furent certains qu’il voyait dans l’avenir et commencèrent à parler du “Siener van Rensburg”, ou “seer” et “le prophète”. Les gens croyaient en lui comme un prophète donné par Dieu à la nation Boer. Il ne fut jamais capturé et survécut à la guerre.

    Dès 1911 il sentit venir la prochaine guerre mondiale. Il prédit la rébellion de 1914 et la grippe espagnole de 1918. Il eut la vision de nuages de poussière rouge s’élevant des mines de diamants, de la victoire du Parti National (Afrikaaner) de 1924, de la dépression de 1930–32, du symbolique «Ox wagon trek» , ainsi que des douzaines d’autres visions d’évènements qui devaient arriver dans le futur, mais sans être capable de les expliquer. Van Rensburg vit aussi une terrible décadence morale apparaître, d’abord en Namibie, puis en Afrique du Sud, et que les tensions, les divisions et luttes entre factions Afrikaaners iraient de pair avec cette décadence.

    Mais il eut aussi beaucoup d’autres visions, de portée mondiale, dès avant le début de la guerre des boers et qui se sont vérifiées par la suite.

    Quelques exemples :

    •1ère et 2ème guerre mondiale
    •Division de l’Allemagne ainsi que sa réunification.
    •Ascension et chute du communisme russe.
    •Indépendance de l’Irlande, de l’Inde et de l’Afrique du Sud.
    •Fondation des Nations Unies
    •Disparition de l’Empire britannique.
    •Indépendance de l’Irlande
    •Assassinat du Dr. H.-F. Verwoerd, ancien Premier Ministre de l’Union Sud-Africaine, par la main d’un ami proche.
    •Libération de Nelson Mandela par le Président F.-W. de Klerk.
    •“Necklace Murders” de noirs par d’autres noirs. Celà s’est effectivement produit en 1986 à Soweto quand des gens furent tués lors des émeutes entre noirs en mettant le feu à un pneu rempli de pétrole mis autour de leurs cous.
    •L’Afrique du Sud gouvernée par les noirs.
    •Catastrophe de Chernobyl.
    •Divorce et mort tragique dans un accident de voiture «d’une belle dame anglaise qui sera pleurée par le monde entier» (Lady Di ?)
    •Guerre civile en Bosnie.
    •Violences ethniques en Russie et en Europe

    Ca, c’étaient les prophéties déjà vérifiées, certaines complètement d’autres en partie. Intéressons nous maintenant à ses prédictions non encore réalisées. Et rappelons-nous: le voyant a vécu de 1862 à 1926! (Les évènements ci-après ne sont pas chronologiques et il se pourrait bien entendu que le voyant ait interprété faussement ses visions.)

    •Les médias désinforment et propagent volontairement des mensonges. «Les chandelles de l’information seront éteintes.»
    •Le communisme s’enflammera à nouveau en Europe de l’Ouest.
    •Le communisme tombera mais secrètement cette politique continuera d’être suivie par la Russie.
    •L’Europe se trouvera réunie sous un gouvernement unique. Bien qu’extérieurement elle paraisse en assez bonne position en réalité elle est corrompue et possédée par des forces démoniaques.
    •Une masse d’étrangers émigrent vers l’Europe ce qui cause un regain de nationalisme à l’ouest, des révoltes, des incendies et des affrontements très violents allant jusqu’à la guerre civile (particulièrement en Angleterre).
    •L’Angleterre sera frappée de sept terribles épidémies peu avant le déclenchement de la 3ème guerre mondiale.
    •Violences raciales dans le monde entier, suivies d’une 3ème guerre mondiale dans laquelle l’Allemagne et les USA combattront côte à côte
    •Collapse financier de l’Europe, dont les conséquences peuvent aller jusqu’à la famine.
    •Au cours d’une négociation de paix plusieurs personnes (de l’Europe de l’Est) seront tuées.
    •Guerres civiles en Angleterre, France et Russie
    •Un souverain moyen oriental «s’installe sur trois meules de foin» (occupe ou attaque trois pays) et il est capturé par la communauté internationale. (Une lecture possible : il s’agirait de Saddam Hussein et la guerre du Golfe de 1991, avec Israël l’Arabie Saoudite et le Koweit figurés par les trois meules de foin).
    •Après un nouveau changement politique en Russie il y aura encore un autre leader au moyen-orient qui déclenchera une guerre conduisant finalement à une troisième guerre mondiale.

    Comme beaucoup d’autres voyants européens Nicolaas van Rensburg voit une 3ème guerre mondiale venir sur nous. Ses visions relatives à ce sujet ont été apprises par cœur par ses proches, transmises oralement, puis transcrites par écrit dans les années 40. Là non plus on ne peut donner d’indication claire quant à la chronologie des évènements.

    Mais voyons comment le Siener voit le déroulement de cette 3ème guerre mondiale :

    •La guerre commence environ en avril ou mai.
    •La Russie pousse très rapidement jusqu’à l’Espagne sans rencontrer aucune résistance digne de ce nom.
    •L’Angleterre passe un traité secret avec les Russes par crainte d’une invasion et livre des secrets militaires occidentaux. Les Américains ont connaissance de la trahison et combattent les Anglais en Egypte.
    •Les troupes américaines vainquent les Russes en Syrie et en Palestine (Israël?). Au passage ces territoires sont ravagés de fond en comble.
    •Il coule plus de sang que jamais. Des armes bactériologiques et chimiques sont engagées, éventuellement aussi des armes atomiques. Mais le pire ce sont des «rayons électriques semant la mort et la destruction». «…terribles rayons électriques qui sèment la mort et la destruction par le haut et par le bas et tremperont la terre de sang…»
    •Selon toute apparence les Russes vont gagner. Une sinistre atmosphère de défaite se répand.
    •A ce moment a lieu un prodige : les Espagnols, Américains et Allemands battent l’assaillant russe dans les Pyrénées. Les troupes allemandes sont équipées d’armes secrètes qui ont été cachées là par les Allemands à la fin de la 2ème guerre mondiale. Une force allemande puissante entre en action, ce à quoi personne ne s’attendait, sauf ceux qui connaissent les prophéties de van Rensburg. Le monde dit «Dieu a aidé les Allemands» sinon, comment l’Allemagne pourrait-elle avoir réussi ce miracle?
    •Les troupes russes se retirent, non sans bombarder l’Angleterre, malgré le traité de paix secret.
    •L’Espagne reprend Gibraltar.
    •Les troupes américano-allemandes vainquent les restes de l’armée russe.

    Situation d’après guerre:

    • «Une fois que ces choses commencent, apparaît un homme en Allemagne qui reprend les rênes. Ils ont préparé cette prise de pouvoir de longue main. Et les armes que l’Allemagne produira sont telles que beaucoup de nations craindront d’attaquer l’Allemagne. Les Allemands seront libérés, et récupèrent tous leurs pays en Europe (Silésie ? Prusse-Orientale ? Poméranie ?) et redeviennent si puissants qu’à la fin de la 3ème guerre mondiale je les vois siéger en tête de la table. La place de l’Angleterre est vide, car elle n’est plus une nation. (Est-ce parce que l’Ecosse a fait sécession ? N. d. t.)
    • Et alors l’Allemagne a l’occasion de venger tous ses hommes qui ont été pendus à la fin de l’autre guerre ». (Van Rensburg dit cependant qu’on ne devrait pas divulguer toutes ses prophéties, en particulier au sujet de la puissance allemande.)
    •L’Allemagne proclame la paix en Europe, retrouve ses territoires perdus et redevient en peu de temps la première puissance.
    •L’Allemagne devient LA puissance mondiale et est respecté de tous.
    •Après cette guerre, certains pays en Europe et surtout à l’est sont quasiment annihilés. La Russie, la France, Israël les USA mais surtout l’Angleterre ne jouent plus un rôle important.
    •L’Angleterre et les Juifs, dont les manigances des deux première guerres mondiales seront dévoilées et jugées, perdent leur influence.
    •Les Anglais sont chassés de partout par les Allemands mais aussi par les autres nations (Irlande par ex.) et ne seront plus nulle part en sécurité.
    •En Afrique des Sud-africains blancs et noirs combattent, avec l’aide d’armes allemandes, des troupes du nord est de l’Afrique. Pendant ces combats les troupes sont enveloppées d’une grande ténèbre. Après quoi un nouvel état boer est institué.
    •Le pays boer devient très fort économiquement et beaucoup d’états africains s’y joignent. Il devient aussi un pays très religieux mais pas fanatique.
    •L’anglais perd son rang de langue internationale.
    •La nouvelle nation Afrikaaner devient une puissance économique et un avant poste rayonnant du christianisme. «Le pays noir rayonne de la splendeur de la foi.»
    •De nombreux européens émigrent en Afrique du Sud.
    •L’écologie devient une priorité.

    Réflexions sur les propos de van Rensburg:

    Si l’on compare les visions du Sud-africain avec les visions d’Européens comme Alois Irlmaier, le Waldviertler, les Feldpostbriefe on constate des parallèles évidents: Immigration massive, situations proches de guerres civiles, assassinats de gens importants lors de discussions de paix et attaque russe donnant lieu à une 3ème guerre mondiale.

    C’est surtout cette dernière prophétie qui fait dire aux sceptiques que les visions de van Rensburg datent, car la guerre froide appartient au passé (n.d.t. personnellement c’est précisément cette vision, d’une attaque russe, qui me parait donner sa crédibilité aux prophéties de van Rensburg. En effet, l’invasion russe de l’Europe occidentale vue par lui ne peut être victorieuse, du moins au début, que parce qu’elle a lieu dans une Europe ayant supprimé le service militaire et « projetant » des forces (mini armées professionnelles)dans des théâtres extérieurs… L’Europe d’aujourd’hui n’est donc absolument plus défendue. Et la sécurité telle que la conçoit l’OTAN est illusoire).

    A cet égard il est expressément question (et pas seulement chez van Rensburg) du fait qu’aucune résistance n’est possible, dans un premier temps, à l’assaut russe. Ceci eut été impossible au temps de la guerre froide. Une avancée aussi triomphale n’est rendue possible qu’à cause du désarmement massif en Europe de l’ouest depuis le début des années 1990. (N.d.t. et c’est bien, là encore, ce que je trouve extrêmement crédible, car à mes yeux il est absolument évident que le vide militaire total (si l’on fait abstraction des mystérieuses armes secrètes allemandes entreposées dans les Pyrénées, propos le plus stupéfiant de van Rensburg) constitue une véritable invitation à la puissance russe renaissante sous Poutine, de tenter son va-tout.)

    La même situation d’après guerre est vue par la plupart des autres visionnaires susmentionnés. Même l’état chrétien boer pourrait être vu comme une réalisation du Lied der Linde (texte poétique étonnant d’auteur inconnu, datant d’environ 1850 et prophétisant une renaissance du Reich allemand. N.d.t.) «Le pays noir rayonne de la splendeur de la foi.»

    Malgré tout il y a aussi des différences marquantes. Une intervention directe de l’Amérique en Europe n’est prévue dans cette forme par aucun des visionnaires que nous prenons au sérieux. La vision d’une ténèbre de trois jours se retrouve dans toutes ces prophéties. Ici elle ne se retrouve que dans l’évocation des combats en Afrique. D’autre part les propos au sujet de combats entre Américains et Anglais, Allemands et Anglais, paraissent très curieux.

    Il se peut que van Rensburg ait ici pris ses désirs pour des réalités. Son sentiment anti anglais est perceptible comme un fil rouge dans toute sa vision, ce qui s’explique aisément par le fait que van Rensburg a pris part à la guerre des boers contre les Anglais.

    Ce qui est encore plus stupéfiant ce sont les visions au sujet des armes secrètes allemandes. Néanmoins ce qui pouvait paraître absurde il y a encore quelques années semble trouver une certaine confirmation dans des publications récentes. De toute façon le 3ème Reich était très en avance sur les alliés dans le domaine des hautes technologies.

    Mais, assez de suppositions. Nous ne savons évidemment pas si cela arrivera, car l’avenir est toujours en mouvement. Il faut cependant prendre en considération le voyant boer, car ses propos sont bien documentés et la forte proportion d’évènements prévus par lui et réalisés depuis ont démontré sa pertinence.

    Sources et informations complémentaires.

    A. Snyman: „Voice Of A Prophet“

    H.-P. Thietz: „Der dritte Weltkrieg“

    Cet article peut être lu en allemand, ainsi que d’autres prophéties dans le site internet suivant:

    http://prophezeiungen.wordpress.com/2010/06/15/nicolaas-van-rensburg/

    • @ Helveticus

      Lisez les dernières lignes de l’Apocalypse qui est le dernier livre de la Bible: c’est le dernier texte divin, la dernière prophétie, et il maudit tous ceux qui ajouteront une ligne ou qui changeront une vigule au teste sacré.

      Auparavant, Jésus a annoncé qu’il y aurait beaucoup de faux prophètes.

      Le prophète mal inspiré prédit effectivement des évènements à venir, mais il mèle la vérité au mensonge, et le fond de son message est pernicieux, il est presque toujours fataliste, ou déterministe.

      Les prophéties bibliques ont toujours un but d’édification, elle prédisent le malheur SI les hommes persistent dans l’erreur et elle rappelle que la voie de la rédemption reste ouverte à tous.

  13. Des propos rudes et durs comme du granit, mais justes! En communion de pensée avec vous Boris. J’ai, il y a quelques années de cela, à la demande de l’Université Orthodoxe de Moscou, fait quelques exposés qui reprenaient le thème de votre éditorial. Je l’ai constaté, et le constate encore, de nombreux jeunes russes, se désespèrent de voir la belle et grande France, sombrer dans les abysses. Mais, nous vaincrons. Terrible sera la lutte et la Russie viendra nous aider le moment venu. Nous livrerons le combat et Dieu donnera la victoire. Ce jour là, arrivera. Le camp d’en face devrait commencer à trembler, car l’épuration sera sans limite.

    • Ce n’est pas que la France, c’est toute la Chrétienté européenne catholique ou ex-catholique qui s’effondre. La Bretagne elle est davantage épargnée, en raison de la grande foi de son peuple. Le pays qui a le plus envoyé de missionnaires dans le monde fut la France. La moitié de ces missionnaires étaient bretons. La Bretagne est donc le pays qui a le plus évangélisé. Rien n’est jamais perdu, Dieu rendra selon les efforts consentis.

  14. J’aimerais citer à ce propos un saint orthodoxe russe, Saint Silouane du Mont Athos: « Il y a des hommes qui souhaitent à leurs ennemis et aux ennemis de l’Église les peines et les tourments du feu éternel. Ils ne connaissent pas l’amour de Dieu en pensant ainsi. Qui a l’amour et l’humilité du Christ pleure et prie pour tout le monde. »
    Pour de multiples raisons philologiques et philosophiques, le mot « éternel » dans la parabole des boucs et des brebis n’est pas à prendre dans le sens d’illimité en temps, notamment parce que ça voudrait dire qu’il n’y aura aucun moment où la justice de Dieu sera pleinement satisfaite.
    Cette parabole est en général mal comprise, d’ailleurs, « le plus petit de mes frères » n’est pas le parasite tsigane du coin de la rue, mais un frère du Christ, par exemple un chrétien d’Iraq ou du Nigéria. Pas forcément un blanc, d’ailleurs. Le darwiniwme hitlérien n’est pas plus chrétien que le marxisme.
    Notre prochain peut être un Samaritain, ou un noir, ou même un musulman…

  15. « Pour de multiples raisons philologiques et philosophiques, le mot “éternel” dans la parabole des boucs et des brebis n’est pas à prendre dans le sens d’illimité en temps, notamment parce que ça voudrait dire qu’il n’y aura aucun moment où la justice de Dieu sera pleinement satisfaite. »

    Si déjà vous pensez que le temps existe dans l’éternité, vous êtes mal parti.

    « “Il y a des hommes qui souhaitent à leurs ennemis et aux ennemis de l’Église les peines et les tourments du feu éternel. Ils ne connaissent pas l’amour de Dieu en pensant ainsi. Qui a l’amour et l’humilité du Christ pleure et prie pour tout le monde.”

    Ce n’est pas la question de souhaiter des tourments mais de souhaiter la justice. Si Dieu n’avait pas voulu châtier les hommes, Il n’aurait pas créé l’enfer en premier lieu ni les plaies qu’Il peut infliger sur terre aux rebelles.

  16. « Je le fais avec d’autant plus de difficulté que j’admire le Peuple Américain à la liberté duquel a contribué mon mentor, le Colonel Armand Tuffin de la Rouërie, Général de la Continental Army. Avec d’autant plus de difficulté que j’aime les nations britanniques. J’aime l’aspiration libératrice des hommes fondateurs de l’Amérique comme celles des individus libres de Grande-Bretagne. Je suis, comme Breton, frère des Gallois et proche des Gaëls d’Ecosse ou d’Irlande. Je les comprends. Je suis un Celte de l’Extrême-Occident. »
    Il y a je trouve une contradiction dans cette extrait étant donné que les pères fondateurs américains étaient tous franc-maçons et que les états-unis reposent exclusivement sur des principes maçonniques et donc sataniques … il en va de meme pour la Grande Bretagne . Cromwell a persécuté les catholiques avec une rare virulence et à fait revenir les juifs …

    Boris Le Lay est plaisant à écouter et à lire .

  17. Pas tous, notamment George Washington. Bien que maçon, comme c’était alors très en vogue, il a admis avec inquiétude que la révolution américaine était soutenue par des forces occultes qui voulaient se servir de l’Amérique pour ses propres fins. La Rouërie également qui devint le leader de la chouannerie bretonne. Il était auparavant libéral, maçon et soutien de la révolution américaine.

    • Oui,mais ces forces occultes ont gagné ! Le pouvoir financier est passé à partir de 1917 des WASPs aux juifs d’après Ploncard d’assac,depuis les Etats-Unis sont le bras armé du mondialisme . Les Etats-Unis sont un pays fascinant de part leur histoire exceptionnelle mais aujourd’hui ils sont en train de détruire la civilisation occidentale de l’intérieur (chez eux) et de l’extérieur (diffusion de leurs valeurs dans le monde )

      • « forces occultes »

        Quand on parle de forces occultes, il faudrait préciser si on parle d’un pouvoir magique, de gens qui croient à la magie, de gens qui agissent en douce. La révolution américaine est quand même avant tout une guerre d’indépendance. Il y avait une question de sous, avec le slogan: « No taxation without representation ». Il y avait aussi une partie d’aventurisme politique. Et il y avait peut-être la même agitation idéologique qu’en France. Augustin Cochin a décrit les débats philosophico-politiques qui ont eu lieu dans les sociétés de pensée avant la révolution française, où de jeunes juristes débattaient de la forme idéale de gouvernement. En fin de compte, c’est eux qui ont préparé la révolution. En même temps, quelques juifs ont peut-être influencé le débat dans le sens de leurs intérêts. Wikipedia cite le prince de Broglie en 1791, à propos de la suppression des lois sur les juifs: « Toute cette intrigue, dit-il, est ourdie depuis longtemps par quatre ou cinq Juifs puissants, établis dans le département du Bas-Rhin. Un d’entre eux (Cerf Berr), qui a acquis une fortune immense aux dépens de l’État, répand depuis longtemps des sommes considérables dans cette capitale [c’est à dire à Paris] pour s’y faire des protecteurs et des appuis. ». Ça me fait penser qu’il faudrait examiner de plus près l’évolution du compte en banque de l’abbé Grégoire pendant la révolution française.

        Mais l’accession au pouvoir des Juifs en Amérique n’est pas l’aboutissement de la guerre d’indépendance américaine. C’est plutôt le résultat de l’immigration juive massive aux USA à partir de 1880. Ils ont acheté le New York Times dès 1896. N’empêche qu’en 1924, ils n’étaient pas encore assez puissants pour empêcher le gouvernement de passer une nouvelle loi visant à limiter l’immigration non-européenne. C’est seulement en 1965 qu’ils ont réussi à faire sauter cette loi.

    • Les fondateurs de l’Amérique anglo-saxonne sont pour la pluspart des membres des nombreuses sectes protestants extrémistes, puritains, quakers, chassés d’Allemagne et d’Angleterre qu’ils avaient mis à feu et à sang, avec une vision messianique.

      Quand Georges Bush a appelé Jacques Chirac pour l’exhorter à revenir sur son refus d’attaquer Saddam Hussein, il lui a dit que c’était l’incarnation du mal et parlé d’Harmaguedon !!!

      Les Quackers ont pour principe de refuser toutes les distinction (entre les hommes et les femmes, entre le civil et le militaire, entre le religieux et le séculier, entre le sacré et le profane, entre le public et le privé,..), de refuser toutes les hiérachies, et surtout de vouloir en abolir les signes. C’est d’eux que vient le délire antidiscriminatoire. Ils pronaient l’utilitarisme en tout et combattaient toute forme d’arts, de civilité, de marques de distinction dans le costume ou l’architecture. Pour eux, tout le monde était ami, c’est d’eux que vient le salut égalitaire avec le serrement de main, et de Franklin que vient l’expression « Ca ira » qui veut dire qu’on en fait toujours trop dans les manières, le costume, le protocole, la politesse. Ca a été le mot d’ordre du style Sans-culotte.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Franklin

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Priestley

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Société_religieuse_des_Amis

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Destinée_manifeste

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Révolte_de_Munster

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Puritanisme#La_grande_pers.C3.A9cution_et_le_Nouveau_Monde

      • « Les Quakers » (…) / « C’est d’eux que vient le délire antidiscriminatoire »

        Comme je disais, ce sont des activistes juifs qui ont réussi à supprimer la loi américaine de 1924 qui limitait l’immigration en provenance du tiers-monde. Les Quakers, aussi marteau soient-ils, n’y sont pour rien. Benjamin Franklin non plus.

        De nos jours, les nationalistes américains se font persécuter par le SPLC et l’ADL, deux associations principalement financées par des Juifs.

        Les grands médias américains travaillent tous pour le grand remplacement, mais les Quakers ne possèdent pas une seule télé ou journal d’importance.

        Voir ici qui possède ou dirige les médias américains:
        http://en.metapedia.org/wiki/List_of_Jewish_media_executives_in_America
        En rouge: les Juifs.
        En vert: les Blancs.
        En bleu: ni blancs ni juifs (Chinois, Indiens, etc)

        Il est à noter que Wikipedia conteste cette présentation : « One well-known antisemitic cliché is that « the Jews control the media ». Historically, it has been traced to discredited early 20th-century publications such as the Protocols of the Elders of Zion (1903) and to Henry Ford’s Dearborn Independent. »

        (Un cliché antisémite notoire est que « les Juifs contrôlent les médias ». L’origine historique de ce cliché remonte à des publications discréditées datant du début du 20ème siècle comme les Protocoles des Sages de Sion (1903) ainsi que le journal « Dearborn Independent » publié par Henry Ford.)

    • Deux exemple qui vous prouvent, cher Boris (je suis de tout cœur avec vous), que l’avenir est plus facile à prédire après qu’avant. Donc, même si vous êtes très malheureux (ce que vous êtes probablement, et pour de vraies raisons), laissez ces choix à ceux qui ont toutes les cartes en main et qui d’ailleurs ne choisiront jamais.
      Combattez le mal « en parole, par action » et si possible sans omission. Notre Seigneur n’est pas de ce monde, vous le savez bien. Ici bas, il vaut beaucoup mieux faire alliance au coup par coup, en fonction du « marché » qui est bien tel que vous le décrivez à l’heure actuelle, en effet.
      Mais qui sait ce qu’il en sera demain ? Demain nous verrons bien ; préparons nous à n’importe quelle éventualité sans être plus inféodé que les circonstances ne l’exigent. D’ailleurs, les hostilités ne sont pas encore déclarées. Pas chez nous. Pas encore. Nous sommes un tout petit peuple, soyons neutres et discrets ; pour une fois évitons de faire la guerre des autres et menons le combat pour la Bretagne incarnée, par pour des idées.
      A la grâce de Dieu. Evel-se bezet graet.

        • Vous citez G. Washington et La Rouërie comme ayant contribué à la naissance des EU et aussi comme membres désabusés de la FM. Ils se sont donc trompés ! Ils ont consacré leur vie ou presque à une erreur. C’est grave.
          Les autonomistes bretons ont déjà fait ce genre d’erreur il y a moins d’un siècle. Ensuite, comme par un effet de balancier, la Bretagne a rejoint la gauche française. Par honte ou par effet démographique ? Quoi qu’il en soit perseverare diabolicum.
          Il n’est pas nécessaire de s’aligner sur les Russes pour défendre a Bretagne. Les Russes défendent un point de vue russe, que l’on peut partager en ce moment. Qu’en sera-t-il demain ?

  18. Bonjour , je comprends vos analyses ….. mais je suis
    en désaccord fondamentale avec certaines d’ entre elles .
    je pense que vos craintes ne sont parfois irrationnelles !.
    Et puis ! … votre stigmatisation des Juifs et d’ Israël
    est pour moi , « incompréhensible » ….. comme d’ ailleurs ! … votre anti libéralisme … alors que les expériences du monde! … prouvent que c’est le  » moins mauvais des systèmes économiques » .
    Néanmoins …. vous êtes dans mes favoris!, car votre parole est juste sur l’analyse des conséquences potentiellement dramatiques du communautarisme .
    Je retiens tout particulièrement votre récent exposé très juste ! .. sur les risques de guerre civile en France!.
    Je suis beaucoup plus réservé sur le nationalisme et le régionalisme … que vous défendez !… qui pour moi ! … sont sources de conflits ….. à l’ heure de la modernité … la sauvegarde des libertés et des identités n’ est pas incompatible avec le libre commerce et la globalisation .. même si cela demande des efforts et de la responsabilité !.
    Un dernier point ! … je pense que l’ Europe doit être
    unie …. même si il est impératif de renforcer considérablement les frontières extérieures .
    Il faut savoir se projeter dans un ou deux siècles! et pour ne pas finir « submergé » il faut militer avec force et encourager nos gouvernements à prendre les dispositifs de protections ! … plutôt que de rester dans une contestation irréaliste ! …qui n’aide pas à régler les problèmes .
    Bien à vous .
    Boaz

    • « Boaz »

      Ça me fait penser à Franz Boas, un charlatan juif. Né en 1858, il a émigré aux USA en 1887 et est devenu professeur d’anthropologie à l’université de Columbia (à New York) en 1899. C’est là qu’il a fait sa carrière. Dès 1926, d’après Kevin MacDonald, les départements d’anthropologie des principales universités américaines étaient tous dirigés par d’anciens étudiants de Boas, dont la plupart étaient juifs.

      Boas défendait l’idée que les races n’existent pas et que la forme du crâne change quand on immigre en Amérique.

      Source:
      http://www.pdfarchive.info/pdf/M/Ma/MacDonald_Kevin_-_The_culture_of_critique.pdf

    • « Et puis ! … votre stigmatisation des Juifs et d’Israël est pour moi, “incompréhensible” ….. comme d’ ailleurs ! … votre anti libéralisme … alors que les expériences du monde! … prouvent que c’est le ” moins mauvais des systèmes économiques”.»

      « Je suis beaucoup plus réservé sur le nationalisme et le régionalisme … que vous défendez !… qui pour moi ! … sont sources de conflits ….. à l’heure de la modernité … la sauvegarde des libertés et des identités n’est pas incompatible avec le libre commerce et la globalisation …  »

      « Un dernier point ! … je pense que l’Europe doit être unie …. même si il est impératif de renforcer considérablement les frontières extérieures.
      Il faut savoir se projeter dans un ou deux siècles! et pour ne pas finir “submergé” il faut militer avec force et encourager nos gouvernements à prendre les dispositifs de protections ! … plutôt que de rester dans une contestation irréaliste !  »

      E VA FAN CULO BOAZ DI MERDA !!!!!

      Bien sûre quand la franc-maçonnerie italo-juive (pléonasme) à organisée un transfert massif dans les années d’après-guerre (et après la chute de la Repubblica Sociale Italiana -RSI- du nord de l’Italie et de Mussolini) de populations d’Italie du sud en Italie du nord pour détruire une ethnie et culture gallo-italique en la submergeant sous un flot de métèques sud italiens, quand les mêmes finissent de détruire la Nation bretonne par des moyens encore plus vicieux, quand ils ont assurés la victoire des racailles albanaises turquisées au Kosovo contre les héroïques combattants Serbes, quand les ploutocrates juifs d’Ukraine utilisent les héroïques héritiers de nationalistes ukrainiens de Bandera comme idiots utiles et chair à canon pour semer la zizanie face à leurs frères ennemis Grands Russes, etc. … : il faudrait selon vous encore renforcer la destruction des identités véritablement européennes pour satisfaire les désidératas baphométiques de sémites hébraïsants ….

      MA VA FAN CULO PER LA SECUNDO E LA TERCIA VOLTA STRONZO !!!!!!

    •  » votre anti libéralisme … alors que les expériences du monde! … prouvent que c’est le ” moins mauvais des systèmes économiques”.


      Le libéralisme anglo-saxon, le laissez-faire laissez passez, est bon pour pour développer le négoce, le volume de négoce international, la finance, et le profit qui va avec.

      Il n’est pas bon pour les secteurs productifs, culturels, sociaux, militaires.

      La France de Colbert à De Gaulle a été pendant 3 siècle une des deux ou trois premières puissances économiques du monde, avec pleins de domaines où elle était en pointe.

      Les meilleurs réussites ont été dans le secteur public ou semi-public avec EdF, l’Aéro-spatiale, l’INRA, l’IGN, l’armement, la construction navale, l’INSERM, Framatome, le Génie maritime, la SNCF, Airbus industrie, Alshtom, les Hôpitaux de Paris, les grandes écoles d’État: Mines, École des Chartes, Ponts et Chaussées, Normale sup, Navale, Sup aéro, les Beaux Arts de Paris et des régions, l’X,… On pourrait en mettre des pages.

      Contrairement à ce que dit la propagande libérale, les entreprises publiques ou semi-publiques étaient souvent très performantes et rentables. Toutes les entreprises qui ont été provatisées en premier rapportaient beaucoup d’argent à l’État: par exemple France Télécom, Gaz de France, Total,.., les autoroutes,.. L’État a gardé les secteurs en déficit: la poste aux lettres, la SNCF,…, les routes nationales. Ces privatisations sont une des causes principales du déficit.

      • Je répondais à Baz.

        Pour ce qui est des Juifs, il y en a un bon paquet qui jouent un rôle politique prédominant dans certains secteurs où ils sont presque en situation de monopole comme la presse, il est bien normal qu’on puisse les critiquer, les combattre et protester contre cet abus.

        Dans le domaine de la médecine, ils sont très nombreux, ils n’abusent pas en se créant une position dominante, et personne n’y voit rien à redire.

        • Êtes-vous sérieux, ou rigolez-vous ? Car enfin, on aimerait savoir, par exemple, qui est responsable de la politique du numerus clausus qui limite le nombre de médecins diplômés en France et permet ensuite de prétexter du manque de médecins pour en faire venir d’Afrique. Il se passe la même chose en Angleterre ! Comment se fait-il que les syndicats de médecins laissent faire ?


          À propos de syndicalistes vendus, j’ai bien aimé l’exemple de l’ouvrier Walter Broccoli, qui passe actuellement de longues vacances en Thaïlande. Exemple analysé par JY Le Gallou (lien – à partir de 27:50)

        • PL: « Dans le domaine de la médecine, ils sont très nombreux, ils n’abusent pas en se créant une position dominante, et personne n’y voit rien à redire. »

          C’est possible. En même temps, on sait qu’ils sont particulièrement nombreux en chirurgie esthétique, et probablement aussi dans la chirurgie du changement de sexe, dont Magnus Hirschfeld a lancé la mode.

          À propos de sexe et d’esthétique, il y a quelques mois, le Syndicat national des dermatologues-vénérologues poursuivait en justice pour concurrence déloyale des infirmières qui avaient voulu pratiquer des épilations. Est-ce qu’il s’agissait vraiment de défendre l’intérêt général ?

          Concernant le Sida et Ebola, les gouvernements occidentaux ont eu une politique bizarre qui consistait à minimiser le danger.

          – Concernant le Sida, il ne fallait surtout pas conseiller aux gens d’éviter les rapports sexuels avec les Noirs et les homosexuels. Après une campagne anti-discrimination et pro-promiscuité, les autorités françaises se sont même arrangées pour écouler des stocks de sang contaminé.

          – Concernant Ebola, il ne fallait surtout pas empêcher les gens des pays infectés de se rendre en Europe. Par contre, il fallait renoncer à expulser les immigrés clandestins venant de ces pays. C’était une quarantaine à l’envers.

          Donc, je ne crois pas un instant qu’ils défendent nos intérêts. Au gouvernement, ce sont les mêmes milieux qui défendent l’idéologie « antiraciste » (=antiblanche), la théorie du genre, les théories féministes, la propagande homosexuelle, etc. Il y a forcément des gens co-optés qui leur servent de relais dans les associations de médecins. Les personnes choisies sont vraisemblablement des gens impliqués dans la sexologie et la défense de l’immigration… Ce sont peut-être en majorité des Bretons, mais on ne peut pas trop s’avancer sans avoir fait d’enquête sur le sujet.

          • Mon exemple sur les médecins était pour dire que la haine que provoquent certains Juifs constitués en pouvoir politique n’est pas due à l’antisémitisme des gens, mais au fait qu’ils se posent eux-mêmes comme nos ennemis, cherchent à nous spolier et à nous détruire.

            Si les Juifs s’interdisaient d’avoir des activités dans les domaines de la finance, des médias, de la culture, du négoce et de la politique, et qu’ils s’investissaient dans la plâtrerie, l’agriculture, la pêche, et toutes les autres professions productives, il n’y aurait jamais d’antisémitisme nulle part.

            Dans l’édit où Saint Louis avait renouvelé l’interdiction des prêts à intérêt, il enjoignait les Juifs de prendre des vrais métiers ou de s’adonner à l’agriculture. Devant leur mauvaise volonté, il a révoqué la permission qui leur avait été accordée de séjourner dans ses États. Je suppose qu’ils ont aussi dû quitter la Bretagne.

            Ils sont parvenus à se faire réadmettre, ont recommencé à pratiquer l’usure, à accaparer les richesses et à ruiner les familles, et Philippe le bel les a définitivement bannis.

            Quelques Juifs portugais ont été à nouveau admis à la fin du XVIe siècle à Bordeaux et Auch.

            Dans l’édit de Louis XIV connu sous le nom de Code noir, le 1er article les bannit des possessions françaises d’Amérique parce que c’est eux qui y avaient introduit des esclaves noirs en contrebande.

            C’est avec l’acquisition des 3 évêchés et de l’Alsace que des Juifs se sont à nouveau retrouvés en France avec la conservation de leurs droits, statuts et coutumes particuliers, comme c’était le cas pour tous les peuples d’un nouvel État soumis à la Couronne. Ils avaient la naturalité française, mais ils ont tenu à conserver jusqu’à la Révolution leurs juridictions, leurs notaires, leur état civil, leur langue administrative (un hébreux abâtardi), leur droit civil, leur calendrier, leur religion, leurs usages culinaires et vestimentaires, etc.. Ils n’y ont renoncé que sur demande expresse et comme condition préalable lors de la création du Consistoire israélite de France par Napoléon.

      • PL: « La France de Colbert à De Gaulle »

        Sous Colbert, la Bretagne aurait préféré une politique libérale qui lui permette d’exister. Et par la suite, il nous aurait fallu un secteur public breton, c’est à dire un gouvernement breton, avec l’objectif de développer l’économie et l’activité universitaire bretonnes. L’une des missions des grandes écoles d’État était de faire disparaître la Bretagne par absorption. Si la population française s’est agglutinée autour de Paris, c’est que l’économie n’était pas organisée de la meilleure façon possible.

        À part ça, je suis d’accord que l’idéal du bien commun qui existait autrefois dans certaines administrations publiques (et aussi dans des entreprises privées) est supérieur à l’idéal des écoles de commerce actuelles.

        Actuellement, l’objectif principal des grands groupes à la fois publics (SNCF, Science Po…) et privés (Areva) semble être de recruter le plus possible d’immigrés. Ce n’est même pas un idéal mercantile, c’est un idéal antiblanc. En même temps, le système de production dépend de moins en moins de la population du pays. C’est très inquiétant.

        – Le libéralisme, c’est l’absence d’intervention gouvernementale.
        – Le dirigisme, c’est un gouvernement fort qui impose le bien commun.
        – Et ce qu’on a nous, c’est un gouvernement fort qui veut nous liquider.

        La priorité est de nous débarrasser du bloc anti-blanc.
        Pour la question libéralisme / dirigisme, on avisera plus tard !

      • La France sous De Gaulle était libérale au sens où les libertés économiques réelles étaient larges (impôts, règles) et surtout parce que les opportunités de croissance étaient immenses. Mais le vers était dans le fruit en raison de l’étatisation massive de l’après-guerre et du choix désastreux du même De Gaulle de donner, clef en main, ces secteurs (énergie, transport) aux communistes. Depuis les années 70, cette étatisation-socialisation et suradministration, associée à l’inévitable centralisation, ont abouti à l’état de paralysie irréversible de la France actuelle.

        Pour la Bretagne le colbertisme a été un désastre et la fin de la richesse du pays. Et encore, grâce aux libertés politiques du parlement, les libertés fiscales furent maintenues jusqu’en 1789, ce qui évita un naufrage plus brutal encore.

        Les Bretons ne sont absolument pas faits pour évoluer dans un système socialiste de type français, hypercentralisé, hyper étatisé, où l’administration fait la loi sur l’économie. D’ailleurs, aucun pays européen n’agit ainsi, sauf la Grèce jusqu’à récemment. Pays qui annonce ce qui arrivera à la France.

        L’économie bretonne se situe entre le modèle allemand et le modèle britannique. Les Bretons ayant une mentalité également hybride entre ces deux mondes.

        La pathologie française vient de ce que les Français ont l’Etat pour identité. Leur être collectif n’est que superstructurel et subordonné à cet état. Privés d’état, les Français n’existent plus. A la différence des Bretons qui eux existent, quoique de façon diminuée, depuis des siècles.

    • « la sauvegarde des libertés et des identités n’ est pas incompatible avec le libre commerce et la globalisation .. même si cela demande des efforts et de la responsabilité ! »
      Ah bon.
      Je suppose que « efforts et responsabilité » sont exigés des peuples pendant que les ploutocrates se chargent « de commerce et de globalisation en toute liberté », laissant la sauvegarde des libertés et des identités se sauvegarder elle-même.
      J’ai bien compris ?

  19. Les sémites, Juifs et Musulmans, menacent l’Europe. Il faut les remigrer par tous les moyens. Bravo à Boris Le Lay de lancer la croisade du XXIème siècle. Il représente la droite radicale dont la France a besoin, et à laquelle je m’associe.

  20. L’ennui c’est que Poutine comme ses fonctionnaires sont feujs, tout comme la Bible et le Coran d’ailleurs. Poutine semble même anti-révisionniste si les citations qu’on lui prêtent sont vraies.

Comments are closed.