Forbach : Florian Philippot interdit aux militants FN de parler la langue locale

1
985

Florian-Philippot_3136562b

BREIZATAO – POLITIKEREZH (05/06/2015) Alors que François Hollande, calendrier électoral oblige, a décidé de relancer la ratification de la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires, la perspective d’une ratification par le parlement français de ladite charte révèle le degré de radicalité de la direction frontiste sur le sujet. Pire, Florian Philippot se fait fort d’interdire à ses militants de parler leur langue régionale.

Chevénementisme étroit

Florian Philippot, énarque et ancien chevénementiste, est ainsi parti en guerre contre ce projet qui par ailleurs, au plan technique, n’est pas de nature à changer fondamentalement la politique de destruction des langues parlées dans l’Hexagone par le gouvernement républicain.

Il n’est certes pas surprenant de la part d’un parti républicain d’extrême-droite de tenir des positions aussi violentes et outrageusement jacobines. Mais c’est aussi, en 2015, prendre le risque de sombrer dans le ridicule.

S’ajoute à cela le danger politique, tant vis-à-vis des sympathisants frontistes que de l’opinion publique. Les militants et sympathisants FN sont en effet massivement favorables à la défense des langues de France, facteur d’enracinement.

Philippot interdit à ses militants lorrains de parler leur langue

Mais Philippot va plus loin, et même beaucoup plus loin. Il s’est fort d’interdire à ses militants lorrains l’usage de la langue locale.

Un proche du FN de Lorraine témoigne : « Philippot est élu au parlement européen dans la circonscription du Grand-Est. Il est venu à Forbach lors des élections européennes. Et ce dernier a haussé le ton après les gens, parce qu’ils s’exprimaient dans leur langue locale… »

Et de préciser :  « Ce sont des (ex, pour certains) militants FN qui m’ont dit qu’il avait la phobie des langues locales… ils se sont fait remonter les bretelles par Philippot ».

Cette arrogance d’énarque parachuté doublée d’un mépris affiché par les cultures charnelles est symptomatique : Philippot est situé très à gauche sur l’échiquier politique et développe des idées proches de Jean-Luc Mélenchon ou du Grand Orient de France.

SHARE

1 COMMENT

  1. Il y a une chose que j’aime beaucoup chez Philippot c’est qu’il répète inlassablement que l’immigration fait pression à la baisse sur les salaires. Ca fait mal et c’est très bon !

Comments are closed.