Employees of oil depots block road with burning tires and crates near a refinery in Gonfreville-l'Orcher, northwestern France, on May 18, 2016 to protest against the government's planned labour law reforms. / AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU

BREIZATAO – POLITIKEREZH (24/05/2016)  La grève est désormais votée dans huit raffineries sur huit en France selon Emmanuel Lépine, secrétaire fédéral du secteur pétrole du syndicat communiste CGT.

Bien Public (source) :

« Une grève a été votée ce matin à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) en réaction à la charge des forces de l’ordre à Fos-sur-Mer », a-t-il dit en se référant à l’intervention de gardes mobiles pour lever les barrages des militants CGT aux accès du dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer. « Il va y avoir au minimum une baisse du débit de 50% » à la raffinerie Exxon Mobil de Gravenchon, a-t-il ajouté. « A Fos, la grève a aussi été votée. Plus aucun produit ne sort. Il y a maintenant huit raffineries sur huit en grève. »

Le gouvernement central fait désormais face à une crise systémique, avec une paralysie de l’économie française d’ici à deux semaines. La question qui se pose désormais est celle de la convergence des oppositions, notamment de la part des forces paysannes, afin d’obtenir la capitulation du Premier ministre socialiste Manuel Valls et celle, par procuration, de François Hollande.