CAF : Le gouvernement socialiste refuse de supprimer les allocations de près de 25% des djihadistes partis en Syrie

2
4775
Loading...

arabe-hollande

BREIZATAO – ETREBROADEL (21/06/2016) C’est un article du journal Le Midi Libre qui l’indique : près de 24% des djihadistes hexagonaux partis en Syrie continuent de toucher leurs prestations sociales auprès de la CAF, sur décision du gouvernement qui ne veut pas « pénaliser leurs familles ».

Le Midi Libre rapporte (source) :

Un dispositif, mis en place début 2015, fait remonter auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) les signalements de personnes présumées parties en zone de guerre en Syrie et en Irak, afin qu’elles cessent de percevoir les prestations familiales. Au total 674 signalements ont été transmis par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et font l’objet d’un suivi particulier par la CAF, a expliqué le ministère.

Sur les 674 djihadistes identifiés par les services de renseignement français, seuls 376 ont été effectivement radiés auxquels il faut ajouter 139 d’entre eux qui ne touchaient pas d’allocations :

Après examen des dossiers, 376 bénéficiaires ont ainsi été radiés. En revanche, 139 des personnes signalées ne sont pas concernées par le dispositif car elles ne sont pas allocataires.

Il reste donc 159 djihadistes français qui continuent de percevoir les allocations familiales auprès de la CAF malgré leur départ en Syrie pour servir l’État Islamique ou Al Qaeda. Ce qui représente près de 24% du total.

Le Midi Libre donne l’explication :

Mais dans certains cas, les droits sont maintenus, par exemple si un parent de trois enfants part en Syrie avec seulement l’un d’entre eux, les prestations continuent d’être versées aux ayants droit restés en France, pour ne pas les pénaliser, selon le ministère.

Il s’agit donc d’une politique délibérée de la part du gouvernement socialiste français.

Loading...
SHARE

2 COMMENTS

  1. ce gouvernement est un gouvernement de collabo ,il délaisse les siens pour pouvoir aider les islamistes ,la preuve ,ils tuent et reçoivent de l’argent pour leur retour

  2. L’auteur de cet article s’est mal exprimé :
    En disant que 24% des djihadistes n’auront pas les allocations supprimées, il a fait le calcul de ces gens là sur le total 159/674 *100.
    Il aurait du enlever les 139 qui ne bénéficaient pas à l’origine de la CAF.
    Résultat : 674-139=535. Donc, 30% des djihadistes bénéficieront toujours de la CAF (159/535 *100), et non pas 24%.

    Merci.

Comments are closed.