L’île d’Ynis Enlli est-elle l’île d’Avalon ?

0
1110

Bardsey+Island

BREIZATAO – KELTOURIEZH (18/08/2016) Une pomme unique au monde vient d’être découverte alors qu’elle poussait sur une île sacrée du Pays de Galles. La varité de pommes – dont on estime qu’elle remonterait au 13ème siècle lorsqu’elle était cultivée par des moines – a été remarquée sur l’île isolée de Ynis Enlli (Bardsey Island).

L’île d’Ynis Enlli possède la pomme la plus rare du monde

Le Pays de Galles comporte deux péninsules proéminentes : Llyn au nord et Pembroke au sud. Entre les deux, la grande Baie de Cardigan. A trois kilomètres au large de la Péninsule de Llyn se trouve l’île d’Ynis Enlli, encore appelée en anglais Bardsey Island.

L’île a longtemps été associée à des activités religieuses. Les Celtes la visitaient pour prier et souvent pour mourir sur l’île la plus occidentale alors qu’ils suivaient le soleil. Durant les premiers temps de l’ère chrétienne, l’île d’Ynis Enlli était un lieu de pélerinage. Il y a une route de pélerins le long de la côte du nord du Pays de Galles avec un chapelet d’églises construites le long du chemin. Trois pèlerinages sur l’île équivalait à un pèlerinage à Rome.

Le Docteur Joan Morgan, un des spécialistes mondiaux en matière de pommes, affirme que la variété de pommes découverte sur l’île est unique au monde.

Brogdale est un centre qui héberge la collection nationale britannique du fruit, avec plus de 2000 variétés provenant de toute la planète.

« Je n’ai pas réalisé l’importance de la découverte avant que je l’amène à Brogdale. C’est la pomme la plus rare du monde ».

On pense que les moines vivant sur l’île au 13ème siècle ont pu planté ces pommiers pour se nourrir. La pomme semble être totalement résistante aux maladies, ce qui est unique pour un arbre fruitier du nord du Pays de Galles.

L’île aux pommes dans la mythologie celtique

Dans la légende arthurienne, apparaissant pour la première fois dans l’Histoire du Royaume de Bretagne de Geoffroy de Monmouth, l’île d’Avalon – du gallois Ynis Afallon, « l’île des pommes »,- était réputée pour être l’endroit où l’épée du Roi Arzhur, Excalibur (Kaledvoulc’h), avait été forgée et où, plus tard, Arzhur fut emmené afin de guérir après la bataille de Camlann.

Dans son oeuvre plus tardive (1150) « Vita Merlini » – La Vie de Merlin – Geoffroy raconte que la Fée Morgane est l’une des neufs soeurs qui a vécu sur Avalon :

« L’île des pommes que les hommes appellent « L’île Fortunée » tient son du fait qu’elle produit par elle-même, les champs là-bas n’ont pas besoin des charrues des fermiers et il n’y existe aucune culture à l’exception de ce que la nature fournit. De sa propre volonté elle produit du blé et du raisin, des pommiers poussent dans les herbes courtes de ses bois. Le sol, de lui-même, produit tout plutôt que de la simple herbe sauvage et les gens vivent là-bas cent ans et plus. Les neuf soeurs y règnent par un système de lois enchanteur ceux qui les rejoignent depuis notre pays.

Les îles de l’Ouest

Dans les mythes celtiques qui nous sont encore connus, qui sont peut-être ceux d’Irlande, nous entendons que l’Autre Monde est situé sur des îles à l’Ouest et il n’est pas déraisonnable de penser que les tribus galloises avaient des traditions similaires. Le Tir na nÓg – la Terre de l’Eternelle Jeunesse – et le Tir na mBan – la Terre des Femmes – sont parmi les plus connues. Nous entendons souvent que dans l’Autre Monde – sur ces îles – le temps passe sans rapport avec le temps passant dans le monde de l’extérieur et qu’il n’y a ni vieillissement ni destruction.

Emain Ablach – l’Île du Paradis

Emain Ablach veut dire l’Île des Pommes et est réputée être une île mythique paradisiaque. Elle est connue comme le royaume de Manannán mac Lir, le dieu irlandais de la mer. Un poème du Livre de Mainistir Fhear Maí (Livre de Fermoy) situe Emain Ablach sur l’Île de Man et l’appelle « L’île des pommes sucrées, le Tara, la place élevée du candide Manannan ».

(Source : Celtic Myth Show)

 

SHARE