Loading...

burkini-jpg

BREIZATAO – ETREBROADEL (26/08/2016) Le Conseil d’État a suspendu l’arrêté municipal pris à Villeneune-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, portant sur l’interdiction d’accéder aux plages de la commune à toute personne portant la « burkini », une tenue de bain considérée par la mouvance islamiste comme conforme à la « charia », la loi islamique.

BFMTV (source) :

Dans son ordonnance, le Conseil d’Etat a estimé que l’arrêté de Villeneuve-Loubet, pris le 5 août, « a porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. ».

« Le juge des référés du Conseil d’État relève qu’aucun élément produit devant lui ne permet de retenir que des risques de trouble à l’ordre public aient résulté, sur les plages de la commune de Villeneuve-Loubet, de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes », poursuit la plus haute juridiction administrative.

Le Conseil d’État était saisi par la Ligue des Droits de l’Homme et le Collectif contre l’islamophobie en France qui ont déposé un recours devant la juridiction pour contester l’arrêté pris par la mairie de Villeneuve-Loubet.

La Ligue des Droits de l’Homme (extrême-gauche) et le CCIF (Frères Musulmans) à l’origine des recours judiciaires ont noué une alliance stratégique en décembre 2015 (voir ici).

Les deux organisations sont financées par l’oligarque américain George Soros proche de Hillary Clinton (voir ici), des alliés importants des Frères Musulmans au plan international.

Loading...

1 COMMENT

  1. Déja, pour nous, c’est dur de rester au soleil en maillot tellement il fait chaud, alors ce pauvres connes, imaginez. Cela relève du sado-masochisme.

Comments are closed.