Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (03/11/2016) La politiquement de remplacement de population voulue par le gouvernement français s’accélère. Manuel Valls, lui-même de nationalité catalane et naturalisé sur le tard, l’a assuré hier.

Le Figaro (source) :

Le campement, « c’était une image de la France que je ne veux pas voir: des hommes, des femmes et des enfants vivant dans des conditions indignes. Les accueillir, leur donner le droit d’asile, et demain ils seront Français« , a-t-il dit en clôturant une cérémonie de remise de prix de la laïcité à la mairie de Paris. « Demain, ils parleront français, demain ils porteront nos valeurs. Demain certains seront députés, membres du gouvernement« , a-t-il dit en défendant « le droit d’asile, le droit de protection ».

Un rapide coup d’œil sur les députés du futur suffira à comprendre que le régime républicain est d’ores et déjà condamné :

Loading...