Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (03/01/2017) Suite à l’attentat djihadiste de Berlin ayant fait douze morts sur un marché de Noël, un migrant syrien a été interpellé. La police allemande affirme disposer d’éléments indiquant que l’individu de 38 ans a proposé à l’État Islamique de projeter un camion dans la foule en échange de 180 000 euros.

ZeroHedge (source) :

Le procureur de Saarbruck, Christoph Rebmann, a déclaré qu’un syrien de 38 ans était détenu samedi à son appartement, dans le lander de la Sarre, et qu’un mandat d’arrêt avait été émis dimanche contre lui. Des indices démontreraient qu’il essayait de lever 180 000 euros pour financer des attentats.

L’article poursuit :

Rebmann a ajouté que l’homme, dont il n’a pas donné le nom, était soupçonné d’avoir recherché de l’argent auprès de l’État Islamique en Syrie afin d’acheter des camions et de charger de 400 à 500 kilos d’explosifs dans chacun d’eux. « Il est soupçonné d’avoir demandé 180 000 euros à un contact en Syrie via son téléphone portable en décembre 2016 alors qu’il était à Saarbruck. Il voulait acquérir des véhicules à bourrer d’explosifs et les projeter dans la foule » a jouté Rebmann.

Le 19 décembre 2016 à Berlin, Anis Amri – un djihadiste tunisien accueilli en Allemagne comme « demandeur d’asile » – avait tué douze personnes et blessé 56 autres en utilisant le même procédé sur un marché de Noël.

Loading...