Loading...

BREIZATAO – POLITIKEREZH (24/12/2017) Le porte-parole du candidat aux primaires socialistes Benoît Hamon, Alexis Bachelay, aurait-il été corrompu par le Qatar ?

L’argent qatari n’aurait pas laissé indifférent l’intéressé mais, ironie, c’est l’émirat qui a refusé de donner suite à ses demandes. C’est en tout ce qu’affirme le journaliste Georges Malbrunot, co-auteur avec Christian Chesnot du livre « Nos chers émirs » traitant de la corruption des politiciens français par les pétromonarchies du Golfe.

Interrogé sur Twitter à ce sujet, Georges Malbrunot n’a pas hésité à répondre sans détour :

La gauche socialiste est, on le sait, largement achetée par les états terroristes du Golfe. Entre 2012 et 2017, la présidence Hollande s’est efforcée, avec l’aide de ministres comme Jean-Yves Le Drian ou Laurent Fabius, de soutenir les ambitions régionales de l’Arabie Saoudite ou du Qatar. Quitte à soutenir activement les djihadistes en Syrie (source).

Sans surprise, Benoît Hamon est des plus compréhensifs à l’égard de l’islam. Il déclarait ainsi que si l’opinion publique percevait la doctrine de mahomet comme une menace, c’était le simple résultat d’une politique gouvernementale « stigmatisante ».

Loading...