Loading...

BREIZATAO – POLITIKEREZH (02/03/2017) Suite aux deux appels au meurtre du Président Trump sur la chaîne d’état française « France 2 », une plainte vient d’être déposée auprès du CSA, l’organisme gouvernemental en charge de la censure des médias hexagonaux.

Après le souhait formulé par la comédienne Florence Foresti de voir le Président des Etats-Unis se faire « descendre » (voir ici) et les propos tout aussi graves du comique troupier Laurent Ruquier contre Donald Trump (voir ici), le « Collectif des Usagers du service public de l’audiovisuel » (C.U.S.P.A.) a décidé d’agir.

Dans un communiqué de presse, l’association détaille les raisons de sa démarche :

Il peut paraître étrange que des animateurs de la télévision appellent au meurtre. Il est encore plus étrange qu’ils le fassent sur les chaines du service public. Il est toujours plus étrange qu’ils le fassent deux fois dans la même journée au sujet de la même personne, appelant au meurtre de Donald Trump.

Face à l’évidente complaisance du gouvernement français, le C.U.S.P.A. engage donc une procédure :

C’est pourtant ce qui est arrivé sur France 2 le samedi 25 février. Le matin dans l’émission « Thé ou café » avec Florence Foresti et le soir dans « On n’est pas couché » avec Laurent Ruquier et sans que la présidente de France Télévisions s’en inquiète. Le Collectif des Usagers porte l’affaire devant le CSA par l’intermédiaire de son avocat conseil Maître Goldnadel.

On notera par ailleurs que des robots utilisant la langue française appellent depuis plusieurs semaines au meurtre de Donald Trump sur Twitter :

Le cœur de cible de ces robots vise des adolescents, notamment des jeunes filles. Cet effort de guerre psychologique vise à normaliser, dans la jeunesse urbaine, l’idée d’un tel assassinat. L’origine de cette campagne est encore inconnue. Là encore le gouvernement français semble ne pas vouloir réagir.

Loading...