Le président du parlement européen prédit l’arrivée d’au moins « 30 millions de migrants africains » dans les prochaines années

0
487

BREIZATAO – POLITIKEREZH (31/03/2017) Le président du Parlement européen Antonio Tajani a reconnu que des dizaines de millions d’immigrés afro-musulmans viendraient coloniser l’Europe dans les dix ans. Il a également évoqué la menace du terrorisme musulman.

Russia Today (source) :

Interrogé par le journal allemand Die Welt sur la crise migratoire et le flux de candidats africains à l’asile qui tentent de rallier l’Europe, Antonio Tajani a appelé l’Union européenne «à investir des milliards [en Afrique] et à développer une stratégie sur le long terme». «L’Afrique se trouve dans une situation dramatique» et «si nous ne parvenons pas à résoudre les problèmes centraux des pays d’Afrique, 10, 20, voire 30 millions d’immigrés vont arriver en Europe d’ici dix ans», a-t-il alerté.

Déverser l’argent des travailleurs européens dans le tonneau des Danaïdes africain n’aura, c’est l’évidence, aucun espèce d’impact sur l’explosion démographique qu’il connait.

La démographie des masses subsahariennes est tout simplement hors de contrôle et devrait l’être, sauf changement radical, durant tout le 21ème siècle.

L’Afrique gagne presque l’équivalent de la population polonaise chaque année. Le journal de gauche britannique The Guardian résume (source) :

Durant l’année passée [2015,NDLR], la population du continent africain a augmenté de 30 millions d’individus. En 2050, cet accroissement excédera 42 millions par an pour une population totale qui aura doublé, atteignant 2,4 milliards d’habitants selon l’ONU. Cela représente 3,5 millions chaque mois ou encore 80 par minute.

Le Guardian image cette explosion démographique en indiquant qu’à un tel rythme, on pourrait « repeupler une Londres vidée de ses habitants 5 fois par an ».

Une carte des taux de fertilité illustre les dynamiques démographiques précitées, avec des taux évoluant entre 5 et 6 enfants par femme ou plus dans de nombreux pays du continent.

D’ici à 2030 – c’est-à-dire la période de temps évoquée par le président du parlement européen – l’Afrique aura gagné 500 millions d’habitants, passant de 1,2 milliards à 1,7 milliards. Soit l’équivalent de la population de l’Union Européenne en une seule décennie.

Si seulement 5% des 1.7 milliards évoqués décidaient de migrer vers l’Europe de l’Ouest, cela représenterait 85 millions de subsahariens sur cette seule décennie.

SHARE