L’association à laquelle l’imam de Brest appelait à faire des dons visée pour « financement du terrorisme »

0
325

BREIZATAO – POLITIKEREZH (31/05/2017) Nous avons déjà eu l’occasion de parler de l’association salafiste « Baraka City » dans nos colonnes. Cette structure radicale est en effet soutenue officiellement par le prédicateur islamiste Rachid El Jay – dit « Abou Houdeyfa » – comme nous l’avons largement détaillé (lire ici).

Ce dernier a, à plusieurs reprises, appelé à faire des dons à cette structure et n’a jamais démenti son soutien.

Laquelle a, à son tour, su se montrer solidaire du prédicateur salafiste opérant à Brest :

Pour ceux qui ignorent encore qui est Rachid El Jay dit « Abou Houdeyfa », une vidéo de rappel :

Las, une enquête préliminaire a finalement été lancée contre cette structure pour financement du terrorisme.

Europe 1 (source) :

« Ce matin perquisition chez moi par la brigade financière de Paris concernant une enquête suspectant des montages à ‘des fins terroristes’, a annoncé mardi Idriss Sihamedi, fondateur de Baraka City, sur son compte Twitter. Ces perquisitions étaient menées dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte le 30 mars 2016 par le parquet de Paris pour « financement du terrorisme » et « association de malfaiteurs terroriste », ciblant cette association humanitaire, a indiqué une source proche du dossier.

Baraka City agit sur les arrières du front djihadiste globale et est liée aux Frères Musulmans. On a pu la retrouver en Syrie, dans les zones sous contrôle des djihadistes proches du pouvoir islamiste turc.

Le prédicateur brestois continue de sévir depuis sa mosquée « sunna » et sur les réseaux sociaux, avec la protection du gouvernement français et de la municipalité socialiste. Malgré un prompt ravalement de façade piloté par le ministère de l’Intérieur français à l’Université de Rennes (lire ici), l’intéressé continue de sévir depuis l’enclave ethnique de Pontanézen.

SHARE