Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (05/09/2017) L’incendie criminel ayant ciblé l’église de Saint-Yves de Quizac, située dans l’enclave afro-musulmane de Bellevue à Brest, est le résultat de représailles menées par les gangs extra-européens contre les riverains autochtones de ce quartier suite à leur manifestation du 17 août lors de laquelle ils avaient exigé la fin des rodéos sauvages auxquels les bandes afro-m régulièrement (voir ici).

L’église a été livrée aux flammes au moyen d’un scooter lui-même incendié sur place, une pratique courante de la part des bandes ethniques.

La maire du quartier de Bellevue Jacqueline Héré (communiste) et le maire François Cuillandre (socialiste)

Cet incendie, clairement motivé par une haine raciale et religieuse à l’encontre des populations blanches autochtones, témoigne de la perte totale de contrôle de la ville par le maire socialiste, François Cuillandre, et de son adjointe de quartier, la communiste Jacqueline Héré.

Ce nouvel épisode participe de la spirale de violence induite par l’immigration non-européenne dans le port breton. Le week-end a en effet été émaillé par une tentative de meurtre et des rixes d’une rare brutalité dont les auteurs sont tous des migrants clandestins (voir ici et ici). La progression de l’islamisme demeure constante dans les quartiers périphériques tandis que le trafic de drogue prospère.

L’attitude de François Cuillandre, en pareil cas, consiste à minimiser systématiquement les faits, à dénoncer ceux qui s’alarment puis rejeter habilement la responsabilité sur la police brestoise en assurant lui faire « pleinement confiance ».

 

Loading...